anille

Anille Substantiv, feminin

Die Figur der anille besteht immer aus zwei “C” förmigen Seitenteilen, die einander den Rücken zukehren und irgendwie in der Mitte miteinander verbunden sind.

Eine "Anille", leere Form

Anille

Beschreibung

Die Figur besteht immer aus zwei “C” förmigen Seitenteilen, die einander den Rücken zukehren und irgendwie in der Mitte miteinander verbunden sind, so dass sie ein wenig ausschaut, wie der Buchstabe “X”.
Das Motiv ist in der Luxemburger Heraldik erstaunlich häufig und kommt in mehreren Formen vor.
Einige Autoren, so auch Dr. Loutsch, setzen die Anille mit dem Mühleisen [fer de moulin] gleich. Letzeres ist ein Eisenstück, welches in das Loch eines Mühlsteines eingesetzt wird, um die Achse einspannen zu können.

Bezeichnung in verschiedenen Sprachen

Französisch Anille, fer de moulin
Deutsch Mühleisen
Englisch Iron-cross
Italienisch Ferro da mulino
Spanisch Muleta

Siehe auch Rolland et Bender (1903).

Einordung

figure / meuble / figures artificielles /

Sonderformen

Loutsch meinte, nur zwei Formen in Luxemburg ausmachen zu können: die Standardform, und die niederländisch-belgische, führt in seinem Wappenbuch aber weitere Beispiele auf.

Einige Beispiele

Die Winckel führten:

De gueules à l’anille d’argent.

Die de Brouchhoven führten:

D’azur à trois anilles d’or.

Die de Bohon führten:

De gueules semé de fleurs de lis d’argent, au canton d’argent à une anille alternée, (meuble spécial), de sable.

Die Wagner führten:

D’or au lévrier courant de sable, au chef d’argent chargé de trois fers de moulin de gueules, et sur le tout un écusson d’or à la croix ancrée de gueules.

Beschreibung durch klassische Heraldiker in französischer Sprache

Für die Leser die Französisch können, stellen wir hier noch ein paar Originalzitate zusammen. Wir beginnen mit den ältesten:

Claude-François Ménestrier (1631-1705)

schrieb 1696 in der La nouvelle méthode raisonnée du blason

D. Parmi les instrumens des Arts, y en a-t-il qui ayent des noms particuliers ?
R. Oui: les fers des meules de moulin se nomment Anilles;

Joseph Martin (19.JH)

schrieb 1824 in den termes du blason zu seinem Cours abrégé de blason:

Anille. On se sert de ce mot pour désigner un fer de moulin.

Charles Grandmaison (1824-1903)

schrieb 1852 in seinem Werk “Explication et la description des termes et figures usités dans le blason”:

— Meuble de l’écu, formé par deux demi-cercles, tournés l’un à dextre, l’autre à senestre, et liés par deux listels qui laissent un vide carré au centre. L’anille est ainsi nommée d’un fer dont on se servait autrefois au moyen des roues de moulins, pour les fortifier. Elle annonce qui on a droit de moulin banal.

Henri Gourdon de Genouillac (1826 – 1898)

geht 1853 im Vocabulaire héraldique seiner Grammaire héraldique nur auf das abgeleitete Attribut ein:

anillé: attribut des pièces dont les extrémités se terminent en fer à moulin.

Simon de Boncourt (19. JH)

geht 1885 im Dictionnaire héraldique der Grammaire du blason nicht so richtig auf diese Figur ein, sondern beschränkt sich auf Seite 84 darauf, sie zu erwähnen:

on rencontre en armoiries:des anilles, ou fers de moulin;

Rietstap (1828-1891)

schrieb 1884 im Dictionnaire des termes du blason der Einleitung zum Armorial Général:

Anilles – Ce sont les fers de meule de moulin, ayant la forme de deux sections de cercle adossées, réunies au moyen de deux traverses (VI, 10e rang, 21.) Les fers-de-moulin dans les armes néerlandaises et belges ont une autre forme; v. Fer de moulin.

L.-A. Duhoux d’Argicourt

schreib 1899 in seinem Werk l’Alphabet et figures de tous les termes du blason:

ANILLE. Meuble dit fer à moulin, en forme de crochets adossés et liés ensemble par le milieu, mais de sorte cependant qu’il se trouve un vide carré au centre.

Comte Alphonse O’Kelly de Galway

schrieb 1901 im Dictionnaire archéologique et explicatif de la science du blason (Bergerac):

Ancienne forme du fer de moulin. C’est une espèce d’anneau en fer qui soutient la meule supérieure d’un moulin à farine. Elle a la forme de deux C adossés, reliés par deux petites barres.
C’était l’emblème attribué seulement aux seigneurs hautjusticiers. Il n’appartenait qu’à ceux-ci d’avoir droit de moulin banal et d’obliger tous les vassaux à y venir faire moudre, avec défense à tous les meuniers circonvoisins de venir empiéter sur leurs privilèges l’usage des anilles ou fers de moulin dans les armoiries dénote une noblesse de race ou très ancienne. (Le Carpentier. – Histoire du Cambrésit, en deux volumes). Le chroniqueur liégeois, Jacques de Hemricourt dit que les fers de moulin étaient jadis les marques les plus propres et les plus assurées pour indiquer la condition illustre de ceux qui possédaient des moulins banaux.
On dit qu’une croix ancrée est anillé, lorsqu’elle présente au centre, un espace ouvert en carré, laissant apercevoir le champ.

Dr. Loutsch (1932-2004)

schrieb 1974 im Anhang zu seinem Armorial du pays de Luxembourg:

Anille: Fers de meule de moulin ayant la forme de deux sections de cercle adossées, réunies au moyen de deux traverses (exemple Winckel). Dans les armes belges ou néerlandaises elles ont une autre forme (voir Brouchoven)

Michel Pastoureau (1947-)

schrieb in der 5. Auflage (2008) des 1979 in Paris erschienenem Traité d’héraldique

Anille. Figure stylisée formée de deux crochets en forme de C, adossés et accolés, et parfois réunis par une petite traverse horizontale.

Häufigkeit in meiner Datenbank


Die Anille führen 47 hier verzeichneten Wappen:

A

Arimont, Arimont - variante 2, Arimont variante 1

B

Becker, Bohon, Bottin, Brandenbourg, Brouchhoven, Brouchoven, après anoblissement, Brouchoven, armes augmentées

C

Chenot, Coenen

D

Dondelinger

E

Entinne, ou Emptine

G

Gouffart, dit de Marenne - variante, Gressenich

H

Hougardiet

K

Kaye (de Bohon), Kohn Joseph, Kohn, Jo

L

Lembrée, Lembrée - variante, Libin (B)

M

Mamer, Mamer - armes augmentées, Manderfeldt, Marenne, Mesnil, Mesnil (du) - variante, Molitor, Molitor, Moulin, Munier

N

Neuman, Jean-Nicolas, Neumann, Pierre

P

Potesta

Q

Quirini ou Quiriny - variante

R

Ransonnet, Ransonnet, Nicolas, Rettigny

S

Steinsel

T

Thierry, Thiry

V

Vaucleroy

W

Waldbillig, Werth, ou de Wehr, Winckel

[alphabetic|in detail|synoptic|cronologic|gallery]

Französisches Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_meubles_h%C3%A9raldiques#Anille
Deutsches Wikipedia https://de.wikipedia.org/wiki/M%C3%BChleisen
Heraldikwiki https://www.heraldik-wiki.de/wiki/M%C3%BChleisen_(Heraldik)
Armoiries-blason.org http://www.blason-armoiries.org/heraldique/a/anille.htm
Sonstiges

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.