Prinsault – Traité de blason

Abschrift des Textes “traité de blason“, vermutlich geschrieben in der zweiten Hälfte des 15. Jahrhunderts, angeblich von einem gewissen Clément Prinsault.
Den mutmasslichen Originaltext kann der interessierte Leser auf http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53023953p/f1.zoom nachlesen. Wie man sieht, ist die Lekture allerdings ein wenig mühsam, zumindest für den ungeübten.
Der nachstehende Text wurde von dem französischen Archivar Douët-d’Arcq (1858) entziffert und 1858 so publiziert. Die Bilder sind hingegen von Gallica abkopiert.
Die “Schreibfehler” sind original beibehalten worden, Bemerkungen die von Louis Douët-d’Arcq angebracht worden waren, sind mit “LDDA:” gekennzeichnet.


Traité de blason.

A tous roys, ducz, contes, princes, barons, chevaliers, escuyers et toutes manières de gens, nobles et autres, à qui appartient savoir dire, déterminer et avoir la congnoissance de plusieurs escutz, armes et blasons, en ce petit livre seront traictées et déclarées aulcunes différences de certains escutz, pour et affin de congnoistre clèrement quant on verra ou regardera aulcuns blasons ou aultres armes, se faulte y a ou non. Car, après ce que lesdits escutz seront descriptz, nommez, insculpez ou figurez, l’on pourra redresser et mettre au vray toutes manières de blasons, se faulte y est aulcunement apperçue. Et sera procédé par les chapitres qui s’en suivent.

  • Le premier chapitre fera mention de ceulx qui premier trouvèrent armes.
  • Le second monstrera et devisera les choses de quoy on fait armes.
  • Le tiers dira quantz métalx, quantes couleurs et quantes pennes il y a en armoyrie, et comment se doivent blasonner. Et se devisera au vray chascun escu en forme droicte.
  • Le quart déclairera chascun métail, penne et couleur.
  • Le quint enseignera que c’est que chief, pal, bande, l’esse (fasce), chevron et giron, et comment se doyvent blasonner en ung mot1 .

Le premier chappitre — De ceulx qui premier trouvèrent armes.

Le très vaillant et victorieux Alixandre, roy de Macédoyne, le très puissant troyan Hector, le très prudent empereur Jules César, et plusieurs