Meurin

Armes:


Parti, à dextre d’or à la croix florencée d’azur chargé d’un écusson de sable, à sénestre de gueules à la fasce d’argent accompagnée de deux lions léopardés d’or, couronnés d’azur.

Cimier:

Un bras armé au naturel, la main nue tenant une épée flamboyante, ondée, d’argent, garnie d’or.

Lambrequins:

d’or et de sable.

Supports:

Deux ours au naturel, lampassés de gueules ondés de sable.

Sources du Dr. Loutsch:

(Patentes, Arch. du Nord, Lille B 1654, fol. CXLVI/R., verbo Maurino, dit de Maurin avec erreurs).

Anoblissement par lettres de Philippe IV, datées de Madrid le 20-VI-1626, en faveur de Bernard Morino dit de Morin, seigneur de Schoonvelde. Il y est précisé que ce sont les anciennes armes de cette famille originaire du Mont-Cassin.

L’actuelle famille Meurin descend d’un frère de l’anobli dont les descendants passèrent en Artois, puis en Lorraine à la fin du XVIIIe siècle, enfin en Rhénanie. Une branche fixée au Luxembourg depuis le début du siècle par une alliance Collart. (Archives de M. Jules Meurin, Dudelange).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 575

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.