Geisen – Schellart

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’argent à la bande de gueules (Geisen), aux II et III d’argent à la fasce de gueules chargé de trois croisettes d’or et accompagnée de trois fleurs de lis de gueules, deux en chef, une en pointe (Schellart).

Casque couronné.

Cimier:

Une croisette d’or entre un vol, à dextre d’argent, à sénestre de gueules.

Supports:

Deux lions d’or, armés et lampassés de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Cartulaire Geisen/Régistrature Cons. Prov., VI, 80/K./N.)
Titre de chevalier pour Philippe-Jacques de Geisen et son fils Louis-René, par lettres-patentes de Maximilien-Emmanuel de Bavière, datées du 29 mai 1712.
La famille Schellart était alliée par plusieurs branches aux Geisen et s’était éteinte au début du XVIIe siècle. Il existe même un cachet de Jean Geisen, avocat à Luxembourg, du 30-IX-1664, qui porte les armes Schellart seules, avec casque couronné et le cimier décrit en dernier, qui n’est pas le cimier Schellart. (Arch. Lux. Sect. Hist. VI, 446).
Voir sur cette famille: O.H. 1913, P. 2 et 1926, P. 365.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 380

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *