Vianden (“Namur”)

Armes:


D’or au lion de sable, au bâton de gueules brochant.

Sources du Dr. Loutsch:

(R.B./S.A.R. IV, p. 112).
Armes portées par Philippe, comte de Vianden (cit. 1252, † 23-IV-1272), fils cadet de Henri, comte de Vianden et marquis de Namur (t 1252). Il portait donc les armes de Namur. En effet ses parents s’étaient emparés du marquisat de Namur en 1229 à la mort de Henri de Courtenay, marquis de Namur, frère de la comtesse de Vianden. Mais le retour en Occident de l’autre frère, Baudouin II de Courtenay, Empereur de Constantinople en 1237, les força à céder Namur, et ils se retirèrent à Vianden. Mais la succession litigieuse ne fut pas réglée pour autant, et Philippe de Vianden porta les armes de Namur sa vie durant. On a reproché à Philippe d’avoir usurpé le comté de Vianden sur son neveu. En réalité les choses sont plus complexes. Le frère aîné, Frédéric de Vianden, était mort avant son père, en 1247, laissant un enfant au berceau, nommé Henri. Mais à cette époque la représentation n’était pas encore admise, ou au moins était très discutable. Il est donc assez normal que Philippe ait succédé au comté de Vianden, alors que son neveu dut se contenter de la terre de Schœnecken, mais tout en conservant les armes anciennes, à l’écusson, sans brisure.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 788

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.