Kuborn

Armes:


D’argent à deux crampons de sable en sautoir, liés d’or, les pointes affrontées en fasce, surmontés d’une étoile à six rais d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Chaire de l’église de Medernaçh, où malheureusement le champ a été repeint d’azur, mais les anciennes descriptions parlent bien d’un champ d’argent, voir O.H. 1923, P. 124).

Armes de Daniel Kuborn «guardianus» du couvent des Franciscains de Diekirch, où cette chaire et l’autel de Medernach ont été installé d’abord, et ceci grâce aux efforts de Daniel Kuborn et de la comtesse d’Autel. M. Kass: Die Pfarrkirche von Medernach, Ihre Kunstschätze, a voulu attribuer ces armes à la famille paternelle de la comtesse d’Autel, alors qu’il cite lui-même le texte latin contemporain qui dit: Decimus septimus guardianus anno Domini 1716 v. adm. P. Daniel Kurborn,… (il est le sujet de la phrase)… Insignia paterna apposita videntur. En outre écu en question est surmonté d’un chapeau ecclésiastique à six floches. C’est un peu beaucoup, surtout que le chapeau est rouge foncé, mais on voit bien à cette époque des notaires arborer des couronnes de comte et de marquis. Pour moi la cause est entendue, il s’agit des armes Kuborn, famille de mayeurs de Martelange.

Jean Kuborn, mayeur de Martelange, avait épousé avant 1665 Catherine Linden, d’Igel, ce qui pourrait expliquer les crampons.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 486

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.