oiseau volant

Vigneul

Armes:


Coupé, en chef d’argent à trois oiseaux (corbeaux?) volants de sable, posés 1 et 2, en pointe de gueules au cheval courant d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(J./Arch. Lux. X, 29: cachet de Jean-François Vigneul, sgr. d’Aigrement, 8-111-1759, où tous les meubles sont contournés).
Seigneurs d’Aigremont et de Mathon au XVIIIe siècle.
Voir Ruppert, p. 179.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 790

Grandhan – variante

Armes:


De gueules à trois oiseaux contournés volants d’argent.

Cimier:

Un chien d’argent.

Sources du Dr. Loutsch:

(N.M.)
(En fait, ce sont des oiseaux qui ne ressemblent nullement à des canards, sur les monuments funéraires. Gourdet décrit, d’après Le Fort: d’or à trois merlettes essorantes de gueules, ce qui est certainement une erreur. Sur certains monuments sculptés, les oiseaux sont en effet contournés, notamment à Steinbach et à Grummelscheid).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 395

Frey

Armes:


Une licorne passante, accompagnée en chef, à sénestre, d’un oiseau volant.

Cimier:

La licorne issante.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not. Dewald, 1772, no 214).
Cachet de Jean-Jacques Frey (testament du 10-VII-1773), natif de Bencken près de Bâle en Suisse, qui s’est fixé à Grevenmacher chez la veuve Dalcken, dont il a épousé la fille Barbe. Un Charles Frey fait en 1759 le dénombrement à Bastendorf et de Roth (Ruppert).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 374