Tintigny (B)

Tièrce en pairle: en chef, d'argent à trois flammes de gueules, 2 et 1; à dextre, de gueules à trois pattes de lion, les griffes en haut, 2 et 1, accompagnées en chef d'une étoile à 6 rais, le tout d'or; à senestre, d'or à trois bandes de gueules; en abîme sur le tout, d'or au chef de gueules.

Tièrce en pairle: en chef, d’argent à trois flammes de gueules, 2 et 1; à dextre, de gueules à trois pattes de lion, les griffes en haut, 2 et 1, accompagnées en chef d’une étoile à 6 rais, le tout d’or; à senestre, d’or à trois bandes de gueules; en abîme sur le tout, d’or au chef de gueules.

DC. 4.6.2003

Tièrce en pairle: en chef, d'argent à trois flammes de gueules, 2 et 1; à dextre, de gueules à trois pattes de lion, les griffes en haut, 2 et 1, accompagnées en chef d'une étoile à 6 rais, le tout d'or; à senestre, d'or à trois bandes de gueules; en abîme sur le tout, d'or au chef de gueules.

Colnet d’Huart

Armes:


Parti au I de Colnet, qui est d’argent au sénestrochére de gueules, paré d’argent, mouvant du flanc vers la pointe, la main gantée d’or portant sur le poing un faucon au naturel chaperonné de gueules, et accosté de deux branches de fougère de sinople, ou au naturel, au II d’Huart, qui est d’argent à une branche de houx de sinople de 5 feuilles, fruitée de gueules, issant de trois flammes de gueules.

Armes portées par cette branche luxembourgeoise de la famille, qui a habité le château de Bertrange près de Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 297

Huart – variante

Armes:


D’argent au houx de sinople de cinq feuilles, fruité de gueules de 4pièces, et issant de cinq flammes d’or (ou d’or et de gueules).

Sources du Dr. Loutsch:

(N./R./K./Gourdet/D.P./T. III, P. 602/Arch. Lux. Sect. Hist. Familles: Breiderbach/Vienne: patentes).
Anoblissement par lettres datées de Ratisbonne le 13-IX-1613 en faveur des frères Jean, chancelier de l’Archevêque de Mayence, Jean-Gaspard, conseiller de l’Archiduc Albert d’Autriche, et Remacle Huart, Conseiller à Luxembourg. Anoblissement de Jean Huart, conseiller au conseil privé de Lorraine, par lettres-patentes du duc Henri de Lorraine, le 16 mai 1617, vérifiées le 14 septembre 1618 (D.P.). Titre de baron accordé par Philippe V, le 18-VII-1709, à Gérard-Mathias d’Huart, colonel au service de S.M.C. (Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov.). Généalogie la plus complète dans: Biographie Nationale, XIXe fascicule, 1969 (Jules Mersch).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 450

Huart

Armes:


D’argent au houx de sinople de cinq feuilles, fruité de gueules de 4pièces, et issant de cinq flammes du même.

Casque couronné.

Cimier:

le houx de écu issant des flammes (ou un écusson aux armes), entre deux proboscides coupées d’argent et de gueules, des embouchures desquelles jaillissent trois flammes de gueules.

Dévise:

  • MON COEUR COMME MON HOUX ARDE.
  • Ou: COR MEUM SICUT AQUIFOLIUM ARDET.

Sources du Dr. Loutsch:

Généalogie la plus complète dans: Biographie Nationale, XIXe fascicule, 1969 (Jules Mersch).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 450

Pfortzheim

Armes:


écartelé des armes anciennes qui sont d’azur au chevron d’argent accompagné en chef de deux étoiles à six rais d’or, en pointe d’un bras armé et gantelé, tenant une flamme de feu, avec aux II et III de gueules au canon allumé sur son affût d’or, posé sur une terrasse de sinople.

Couronne de baron.

Supports:

Deux hommes armés de toutes pièces, la face de carnation ceints d’or, tenant chacun une bannière aux armes.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., XII, P. 78).
Titre de baron avec augmentation d’armoiries accordé par lettres de Marie-Thérèse du 30-VII-1773 à Philippe-Charles de Pfortzheim, écuyer, major au service de S.M.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 639

Dulanloy

Armes:


Un coeur ailé surmonté d’une flamme.

(Couronne de marquis).

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not./ Denis, 1755, no 54).
Cachet de Henri-Ernest Dulanloy, capitaine au régiment de Ligne, à Luxembourg, testament du 4-IX-1755.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 328

Baring, dit de Wallerode

Armes:


D’or à la croix de gueules placée en bande, la traversealésée, accompagnée de 6 flammes au naturel posées en orle.

Casque couronné.

Cimier:

Une des flammes de écu entre deux proboscides d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Conseil Provincial volume 8, P. 103/H./K./N./Gourdet/Arch. Lux. Protocole du notaire Claudon, cachets du 7-VII-1766 et 11-VII-1771).
Titre de chevalier, le 25-IV-1736, pour Jean-Henry Baring de Wallerode, chevalier, seigneur du dit lieu qui aurait déjà reçu un diplôme de chevalier par le canal de la Chancellerie d’Empire le 2-IX-1717.
Généalogie dans O.H. 1928, P. 166.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 208

Desmanet

Armes:


De gueules au lion d’or, lampassé et couronné d’argent, à la bordure d’argent chargé de huit flammes d’or (ou de gueules ).

Cimier:

Une bombe d’argent allumée de gueules.

Support:

Deux lions d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(M. Bourguignon: Les anciennes usines sidérurgiques de Saint-Léger, Pays Gaumais 1966-67, P. 248/N./R. de B., Pour les autres branches ).

Confirmation du titre de vicomte d’Ahérée pour François Desmanet, qui vient se fixer au village de Saint-Léger, au Luxembourg, venant du pays de Liège, par lettres-patentes du 30-VII-1712

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., VI, P. 203, sans indications d’armes). Sur cette famille, voir l’article de M. Bourguignon ci-dessus cité: En réalité cette famille serait originaire du pays d’Entre Sambre et Meuse, et a été anoblie par lettres de Philippe IV, le 27 juin 1660. Voir A.N.B. 1850, 1852, etc.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 320