Nonancourt

Armes:


De pourpre à deux coqs de sable becqués, barbés, crêtés et membrés de gueules, au franc-quartier d’azur au coq contourné de sable, becqué, barbé, crêté et membré de gueules, à la bande d’azur bordé d’or brochant.

Casque de front couronné d’une couronne à neuf perles.

Cimier:

Un coq de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(R. de B.).
Reconnaissance de noblesse et inscription à l’Ordre Équestre du Grand-Duché de Luxembourg par lettres du roi Guillaume 1er, le 5-III-1.816, pour Antoine-François-Joseph de N. On ne comprend pas très bien la raison de cette monstruosité imposée par la chancellerie de La Haye.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 616

Arenberg

Armes:


De gueules à 3 fleurs de neflier d’or percées du champ barbées de sinople.

Supports:

A dextre un griffon, à sénestre un lion d’or. Manteau de gueules fourré d’hermine, frangé d’or et sommé de la couronne de prince du saint Empire.

Devise:

CHRISTUS PROTECTOR MEUS.

Sources du Dr. Loutsch:

(Gourdet/N./R.)
(Les armes anciennes sont d’or à 3 roses de gueules (G), plus tard: d’or à 3 roses de gueules percées d’azur/A.D.S.).
Ancienne famille de haute noblesse connue depuis le début du XIe siècle, titrée dès cette époque de vicomte et de burggrave de Cologne. Elle est originaire du château d’Arberg sur l’Ahr (Allemagne). La famille primitive s’est éteinte à la fin du 13e siècle dans les comtes de la Marck dont une branche reprit le nom et les armes d’Arenberg. Cette 2e maison s’éteignit à son tour en 1599, et la 3e race de ce nom, actuellement ducs et princes d’Arenberg sont une branche de la maison Ligne-Barbançon.
Il ne paraît pas utile de donner plus de détails sur cette grande maison, détails qu’on pourra trouver dans n’importe quel Almanach de Gotha ou Annuaire de la noblesse.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 191