accolé

accolé Adjektiv

Beschreibung

Accolé heisst wortwörtlich übersetzt angeklebt, und der heraldische Begriff hat, wie viele Autoren überzeugend dargelegt haben, durchaus unterschiedliche Bedeutungen, die wir am besten in den nachfolgenden Beispielen erläutern.

Einige Beispiele

  1. Zwei Wappen, z.B. die der Eheleute, werden aneinandergeschoben.
  2. Die de Creppe führten: De gueules à cinq fusées accoléees d’argent. Die Bedeutung ist hier fast dieselbe wie für abouté.
  3. Die Betz führten: D’or au lévrier courant de gueules, accolé et bouclé d’argent.. Hier besagt das Wort, dass das Halsband [collier] des Hundes eine andere Farbe hat, wie der Hund selber.
  4. Rietstap bringt ein Beispiel, wo eine Schlange sich um eine Säule windet und beschreibt diese Figurengruppe als “colonne accolée d’un serpent engloutissant un enfant

Bezeichnung in verschiedenen Sprachen

Französisch accolé
Deutsch Zusammengeschoben
Englisch Joined together
Italienisch accoppiato
Lateinisch
Spanisch Acolado

Siehe auch Rolland et Bender (1903).

Einordung

attribut / définissant l’emplacement

Beschreibung durch klassische Heraldiker in französischer Sprache

Michel Pastoureau (1947-)

schrieb in der 5. Auflage (2008) des 1979 in Paris erschienenem Traité d’héraldique

Accolé. Qualifie les figures placées les unes à côté des autres et se touchant. Se dit aussi de deux écus.

Rietstap (1828-1891)

schrieb 1884 im Dictionnaire des termes du blason der Einleitung zum Armorial Général:

se dit:

  1. de deux écussons qui se joignent, comme par ex. ceux de deux époux,
  2. de losanges, fusées et mâcles qui se touchent de leurs flancs (IV. 19),
  3. d’un cep de vigne rampant contre son échalas,
  4. d’une colonne environnée d’un serpent (VI. 1er rang, 5), ou d’un rameau de laurier ou d’olivier,
  5. d’une épée environnée d’un rameau pareil etc.

Simon de Boncourt (19. JH)

schrieb 1885 im Dictionnaire héraldique der Grammaire du blason:

ACCOLÉ a plusieurs acceptions:

  1. Deux écus qui sont juxtaposés, comme quand la femme joint le sien à celui de son mari, sont dit accolés.
  2. Il se dit d’un animal qui a un collier ou une couronne passée au col.
  3. Des macles, losanges, fusées, lorsqu’elles se touchent ensemble de flanc ou de pointe sans remplir l’écu.
  4. Des choses entortillées, comme un serpent ou bisse autour d’une colonne, un cep de vigne à un échalas.
  5. Se dit encore des colliers de chevalerie qui environnent l’écu.

Henri Gourdon de Genouillac (1826 – 1898)

schrieb (1853) im Vocabulaire héraldique seiner Grammaire héraldique :

accolé, attribut des pièces se touchant.

Joseph Martin (19.JH)

schrieb 1824 in den termes du blason zu seinem Cours abrégé de blason:

Accolé. Ce mot se prend en quatre sens différents:

  1. pour deux choses attenantes et jointes ensemble: ainsi, les écus de France et de Navarre sont accolés sous une même couronne pour les armoiries de nos rois; les femmes accolent leurs écus à ceux de leurs maris;
  2. ce mot se dit des chiens, des vaches et des autres animaux qui ont des colliers, ou des couronnes passées au cou;
  3. il sert à désigner des choses qui sont entortillées, comme une vigne autour d’un échalas, un serpent autour d’une colonne ou d’un arbre, etc.; 4° ce mot se dit des clés, bâtons, masses, épées, bannières; etc., qu’on passe en sautoir derrière l’écu.

Claude-François Ménestrier (1631-1705)

schrieb 1696 in der La nouvelle méthode raisonnée du blason

Accollé, se prend en Blason en quatre sens differens.

  1. Pour deux choses attenantes &c jointes ensemble. Ainsi les Ecus de France & de Navarre, sont accollez sous une même couronne, pour les armoiries de nos Rois. Les femmes accollent leurs Ecus à ceux de leurs Maris. Les fusées, les lozanges, & les macles sont accollées, quand elles se touchent de leurs flancs ou de leurs pointes, sans remplir tout l’Ecu. Comme les trois lozanges de Nagu.
  2. Accollé se dit des chiens, des vaches, & autres animaux qui ont des colliers ou des couronnes passées dans le col, comme les Cygnes , les Aigles &c.
  3. Des choses qui sont entortillées à d’autres comme une vigne à l’échalas, un serpent à une colomne, ou à un arbre, &c.
  4. On se sert de ce terme pour les clefs, bâtons, masses, épées, bannieres & autres choses semblables qu’on passe en sautoir derriere l’Ecu.

Häufigkeit in meiner Datenbank

Bei Wörtern mit Umlauten funktionieren meine Funktionen zur Zeit nicht
0

Französisches Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Emplacement_des_figures_h%C3%A9raldiques
Deutsches Wikipedia
Armoiries-blason.org http://www.blason-armoiries.org/heraldique/a/accole.htm
Sonstiges

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *