cheval

Nordrhein-Westfalen

Parti: Au I de sinople à la barre ondée d'argent. Au II de gueules au cheval rampant d'argent. Enté en pointe d'argent à la rose de gueules, boutonné et feuillé d'or.

Hauptstadt: Düsseldorf

Gegründet: 1949

Französische Blasonierung:

Armes:

Parti: Au I de sinople à la barre ondée d’argent. Au II de gueules au cheval rampant d’argent. Enté en pointe d’argent à la rose de gueules, boutonné et feuillé d’or.

Offizielle Wappenbeschreibung

am 10. März 1953 durch § 2 des Gesetzes über die Landesfarben, das Landeswappen und die Landesflagge[1] gesetzlich verankert.

Das Landeswappen zeigt in gespaltenem Schild vorne in grünem Feld einen linksschrägen silbernen Wellenbalken, hinten im roten Feld ein springendes silbernes Ross und unten in einer eingebogenen silbernen Spitze eine rote Rose mit goldenen Butzen und goldenen Kelchblättern.

Quelle:http://de.wikipedia.org/wiki/Wappen_Nordrhein-Westfalens

Parti: Au I de sinople à la barre ondée d'argent. Au II de gueules au cheval rampant d'argent. Enté en pointe d'argent à la rose de gueules, boutonné et feuillé d'or.

Vigneul

Armes:


Coupé, en chef d’argent à trois oiseaux (corbeaux?) volants de sable, posés 1 et 2, en pointe de gueules au cheval courant d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(J./Arch. Lux. X, 29: cachet de Jean-François Vigneul, sgr. d’Aigrement, 8-111-1759, où tous les meubles sont contournés).
Seigneurs d’Aigremont et de Mathon au XVIIIe siècle.
Voir Ruppert, p. 179.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 790

Breiderbach – variante

Armes:


De sinople à une rivière ondée d’argent en pointe, de laquelle nage un cheval aussi d’argent, bridé du même.

Cimier:

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./ N.P R./ Matagne-Wirion/L. Wirion: La famille de Monflin de Bigonville.)
Famille originaire, d’après H.A., de Breidenbach en Lorraine. Voir: L. Wirion: op. cit. et O.H. 1904, P. 132, 1926, P. 367.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 263

Reuter

Armes:


D’argent au chevalier au naturel.

(M.W./Arch. Ansembourg, Correspondance).
Armes d’une famille Reuter de Bofferdange, originaire d’Aix-sur-Cloye, mais aussi cachet de Guillaume Reuter, notaire à Useldange, 5-IV-1791.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 678