Liège

Écartelé : en 1, de gueules au perron haussé, supporté par trois lions sur trois degrés, monté,pomme de pin, sommé d'une croix pattée, le tout d'or, accosté d'un L et G majuscules du même , en 2, de gueules, à la fasce d'argent, en 3, d'argent, à trois lions de sinople, armés et lampassés de gueules, et couronnés d'or, en 4, burelé d'or et de gueules, enté en pointe d'or, à trois cors de chasse de gueules, virolés et enguichés d'argent.

Armes:

Base légale:

Écartelé : en 1, de gueules au perron haussé, supporté par trois lions sur trois degrés, monté d’une pomme de pin, sommé d’une croix pattée, le tout d’or, accosté d’un L et G majuscules du même (qui est de Liège); en 2, de gueules, à la fasce d’argent (qui est de Bouillon); en 3, d’argent, à trois lions de sinople , armés et lampassés de gueules, et couronnés d’or (qui est de Franchimont) ; en 4, burelé d’or et de gueules (qui est de Looz); enté en pointe d’or, à trois cors de chasse de gueules, virolés et enguichés d’argent (qui est de Horn).

Source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Armorial_des_provinces_de_Belgique

Timbre

couronne ducale fermée doublée de gueules et à retroussis d’hermine.

(Conseil suprême de Noblesse à La Haye: 1815)

Source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Armorial_des_provinces_de_Belgique

Écartelé : en 1, de gueules au perron haussé, supporté par trois lions sur trois degrés, monté,pomme de pin, sommé d'une croix pattée, le tout d'or, accosté d'un L et G majuscules du même , en 2, de gueules, à la fasce d'argent, en 3, d'argent, à trois lions de sinople, armés et lampassés de gueules, et couronnés d'or, en 4, burelé d'or et de gueules, enté en pointe d'or, à trois cors de chasse de gueules, virolés et enguichés d'argent.

Scheffer – variante

D'azur au ciboire accosté de deux étoiles, et une troisième étoile en chef, au chef d'or à l'aigle éployée de sable.

Armes:


D’azur au ciboire accosté de deux étoiles, et une troisième étoile en chef.
au chef d’Empire (d’or à l’aigle éployée de sable).

Eigentlich beschreibt er es als:

“[Idem, au chef d’Empire.]”

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Section Hist. Localités: Trèves: Sceau de Willibrord Scheffer, abbé de Saint-Maximin, 27-XI-1756).

Famille d’orfèvres de Luxembourg, originaires de Liegnitz en Silésie, comme l’a si bien montré M. Georges Schmitt dans son article sur les orfèvres de Luxembourg (O.H. 1963, pp. 360 et ss.) dont le premier nom semble d’ailleurs avoir été Schopfer. Elle n’a donc aucun rapport avec la famille précédente, contrairement à ce que M. Wirion avait pensé (voir art. ci-dessus cité).

Famille surtout illustrée par l’abbé de Saint-Maximin cité.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 711

D'azur au ciboire accosté de deux étoiles, et une troisième étoile en chef, au chef d'or à l'aigle éployée de sable.

Schramm

Armes:


Deux pals accostées des lettres A et S, chacune de celles-ci sommée et soutenue d’une étoile, le tout enclos dans une couronne de feuilles (sans écu).

Sources du Dr. Loutsch:

(Jules Vannérus: La famille Schramm de Larochette, O.H. 1919, 1920, 1921./M.W.).
Sceau porté par Adam Schramm, bailly de Larochette, 1648, 1654, auteur de la famille qui suit. Il ne s’agit pas à proprement parler d’armoiries, mais d’un emblème personnel.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 722