Tornaco

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’or à une demie-aigle de sable, issante de la partition, lampassée de gueules, aux II et III de gueules au dextrochère armé tenant une épée -et sur le tout d’azur à la croix d’argent qui est de Tornaco.

écu surmonté d’une couronne de baron de cinq grosses perles, fourrée de gueules.
Deux casques couronnés.

Cimier:

  1. l’aigle issante.
  2. Le dextrochère.

Supports:

A dextre un sauvage au naturel habillé de feuillages de sinople, tenant une bannière du surtout, à sénestre un griffon d’or tenant une bannière des II et III. (Texte des patentes).

Dévise:

VIRTUS NOBILITAT.

En réalité, il faut préciser qu’au II il s’agit d’un sénestrochère, et qu’il est non mouvant, comme le dextrochère du III.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov. YITI, P. 94/N./R./S.A.R. IV, P. 43).

Titre de baron concédé par lettres-patentes du 23-I-1738 de Charles VI, à Arnoul-François de Touraco et Théodore-Guillaume, son fils, qui ne furent enregistrées que le 13-IV-1785 à Luxembourg. Famille qui semble originaire du pays de Liège, fixée au Luxembourg au début du XVIIIe siècle et qui a quitté le pays vers 1950 pour se fixer en Belgique. Le 5 mars 1816, reconnaissance de noblesse et du titre de baron transmissible à tous les descendants, à Charles-Auguste de Tornaco, inscrit dans l’Ordre Équestre du Luxembourg. Voir A.N.B. 1858, 1886, et O,H.1915, P. 327, 1921, P. 13, 1922, P. 8.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 767

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.