Salm-Reifferscheid – variante

Armes:


Écartelé: au I parti de Salm (d’argent à deux saumons adossés de gueules) et de Reifferscheid (d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur), au II de gueules semé de billettes (parfois couchées) d’argent, au lion du même brochant (seigneurie de Bedbur), au III d’or au lion d’argent (seigneurie de Hackenbroich), au IV de la seigneurie d’Alfter (le lion parfois contourné). Sur le tout de Dyck (d’argent à trois losanges de gueules).

[Idem, les quartiers III et IV inversés.]

Sources du Dr. Loutsch:

(Ancien Siebmacher, premier supplément).

Les armes furent portées ainsi depuis le début du XVIIe siècle. La famille se subdivisa ensuite en plusieurs branches qui toutes émigrèrent en Autriche et n’intéressent plus le Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.