Löwenstein-Wertheim-Rochefort – augmentation

tiercé en fasce, parti de deux, qui font neuf quartiers:1) Loewenstein,2) Rochefort, qui est d'argent à l'aigle de gueules, becquée et membrée d'azur,3) combiné avec 6) pour former Wertheim, qui est coupé d'or à l'aigle naissante de sable, mouvante du coupé, et d'azur à trois roses d'or,4) Montagu, qui serait d'argent à la boucle ronde d'or,5) écusson sur le tout Bavière,6) voir 3),7) Breuberg, qui est d'argent à deux fasces de gueules. 8) de la Marck9) Scharfeneck.

de Löwenstein-Wertheim-Rochefort – augmentation

Armes:


Tiercé en fasce, le I et II parti de deux, le III parti d’un qui font huit quartiers:

  1. Loewenstein [qui est: d’argent au lion léopardé de gueules, couronné d’or, passant sur trois pointes d’or],
  2. Rochefort, qui est d’argent à l’aigle de gueules, becquée et membrée d’azur ,
  3. combiné avec 6) pour former Wertheim, qui est coupé d’or à l’aigle naissante de sable, mouvante du Coupé, et d’azur à trois roses d’or,
  4. Montagu, qui serait d’argent à la boucle ronde d’or,
  5. écusson sur le tout aux armes de Bavière [qui est: fuselé en bande d’argent et d’azur],
  6. voir 3),
  7. Breuberg, qui est d’argent à deux fasces de gueules.
  8. de La Marck (D’or à la fasce échiquetée de gueules et d’argent de trois tires)
  9. Scharfeneck [qui est: de gueules au lion d’argent, armé,lampassé et couronné d’or].


Couronne ducale posée sur l’écu.
Ou: Trois casques, le premier et troisième couronné.

Cimier:

  1. Un tronc d’aigle d’argent, couronné d’or, entre un vol de gueules.
  2. Les meubles du I, le lion de face, les pointes formant couronne.
  3. Une aigle issante d’or, accostée de quatre fanions d’argent à deux fasces de gueules.

[Les armes comme précédemment, mais au I les pointes d’or, et entre les quartiers 7° et 8° un quartier de La Marck (D’or à la fasce échiquetée de gueules et d’argent de trois tires) entrecalé.

Cimier:

comme précédemment. (Ancien Siebmacher, op. cit.).]

Les comtes, plus tard princes de Löwenstein sont issus d’un mariage morganatique de Bavière-Palatinat au XV’ siècle. Louis III, par son mariage en 1566 avec Anne de Stolberg devint seigneur d’un certain nombre de fiefs luxembourgeois, entre autres de la terre franche de Cugnon. Voir sur cette famille: Bernays et Vannérus, op. cit. Ancêtres de la famille Grand-Ducale.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 532

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.