Löwenstein-Wertheim-Rochefort – vers 1550-1600

de Löwenstein-Wertheim-Rochefort – vers 1550-1600

Armes:


Tiercé en fasce, le I et II parti de deux, le III parti d’un qui font huit quartiers:

  1. Loewenstein [qui est: d’argent au lion léopardé de gueules, couronné d’or, passant sur trois pointes de gueules],
  2. Rochefort, qui est d’argent à l’aigle de gueules, becquée et membrée d’azur ,
  3. combiné avec 6) pour former Wertheim, qui est coupé d’or à l’aigle naissante de sable, mouvante du Coupé, et d’azur à trois roses d’or,
  4. Montagu, qui serait d’argent à la boucle ronde d’or,
  5. écusson sur le tout aux armes de Bavière [qui est: fuselé en bande d’argent et d’azur],
  6. voir 3),
  7. Breuberg, qui est d’argent à deux fasces de gueules.
  8. Scharfeneck [qui est: de gueules au lion d’argent, armé,lampassé et couronné d’or].


Couronne ducale posée sur l’écu.
Ou: Trois casques, le premier et troisième couronné.

Cimier:

  1. Un tronc d’aigle d’argent, couronné d’or, entre un vol de gueules.
  2. Les meubles du I, le lion de face, les pointes formant couronne.
  3. Une aigle issante d’or, accostée de quatre fanions d’argent à deux fasces de gueules.

(Bernays et Vannérus, op. cit./Ancien Siebmacher,1er supplément 1699, P. 13: Armes telles qu’elles furent d’abord portées par Jean-Théodore, comte de L., (1585-1644) et par son fils Ferdinand-Charles, 1616-1672).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 530

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.