Wiltheim (de)

Armes:


D’argent à deux bâtons fleurdelisés de sable, en sautoir, accompagnés de huit mouchetures d’hermines, trois en chef, trois en fasce, deux en pointe. («au bas desquels bâtons il y a deux hermines, au milieu d’icelle trois, la troisième passant ladite croix au milieu, et au-dessus se trouvent aussy trois hermines»).

Cimier:

Une fleur de lis de sable entre un vol d’argent, chaque aile chargé de six mouchetures d’hermine de sable, 3 – 2 – 1. (Vannérus: Mémoire concernant la famille Wiltheim, O.H., 1902/Patentes).

variante

Portent sur les hermines, parfois 12, parfois un semé.

Sources du Dr. Loutsch:

(N./K./R./B. H.A./Arch. Sect. Hist. Familles: Wiltheim).

Anoblissement par lettres de l’Empereur Ferdinand II, le 13 novembre 1627, pour Guillaume et Jean Wiltheim, frères, et leurs cousins Eustache, Jean et Christophe.

Cette famille originaire de St. Vith a fourni un grand nombre de hauts magistrats au Conseil de Luxembourg, des historiens de valeur, et une pléiade de jésuites. Sont à l’origine du culte de Notre-Dame de Luxembourg. Les publications sur cette famille sont innombrables. Voir notamment O.H. 1900, P. 31, 1901, P. 47, 1902, p, 344, 1915, P. 22, 1917, P. 209, 1926, P. 30 etc.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 822

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *