Wendel – variante 2

Armes:


De gueules à deux martinets (marteaux) emmanchés d’or, la tête vers le chef, mis en sautoir, et un de même mis en pal, la tête vers la pointe, liés d’azur, et pilon à trois boutons d’or à la pointe de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.L., qui prétend que ce sont là les armes d’après les patentes, ce qui est certainement une erreur, car D.P. et Généalogie de Gargan, d’après les patentes sont formels).
Anoblissement par lettres expédiées à Lunéville pour Martin Wendel le 17 février 1727. II était fils de Jéan-Christian Wendel, originaire de Coblence, lieutenant de cavalerie dans les troupes de Charles IV, et de Claire Saurfeld, d’une ancienne famille du duché de Luxembourg, etc. Sa femme était la fille de Jean Meyer, lieutenant-prévôt de Remich et maître de forges, homme riche et important, qui fit anoblir tous ses gendres. Famille de maîtres de forges à Hayange.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 816

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *