Reuland

Armes:


Trois écussons.

Sources du Dr. Loutsch:

(Dom B.J. Thiel: Cachets armoriaux inédits, O.H., 1961, II, P. 41).
Sceau de Paul Reuland, maître des comptes au château de Brandenbourg, 16-II-1587. Comme ce personnage est cité parmi les grands-oncles de l’anobli de 1652, il faut admettre que les armes n’étaient pas encore fixées à cette époque.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 676

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.