Reding

Armes:


D’azur à la croix alésée d’or, cantonnée de quatre molette d’argent (ou étoiles à 6 rais).

Cimier:

Un bras armé de toutes pièces, brandissant une épée, et posé sur le coude. Ou: Une aigle.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./M.W., qui affirme que les molette sont parfois remplacées par des quintefeuilles, ce qui n’est vérifié par aucune source, peut-être un cachet mal lisible? Arch. Lux. Cons. Prov., liasses 845, no 103 et 846, no 121: cachets de Jean Reding, huissier, 1716 et 1718, liasse 850, no 258: Cachet de Jean-Nicolas Reding, huissier, 1747/Arch. Lux. Sect. Hist. VI, 430: Cachet du même Jean Reding, 1718. Arch. Lux. not. Schwab, 1759, no 73: Cachet de Marie-Ludwine Reding, abbesse de Bonnevoie, 1759).

Ce n’est qu’une variante des armes Eyschen. Aussi ces armes ne s’appliquent qu’à la famille Reding d’Arlon, qui semble éteinte au XIXe.

Il existe d’autres familles homonymes, tant à Arlon, qu’ailleurs au Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 667

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *