Ludovicy d’Orley

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’argent à deux pals de gueules, aux II et III burelé d’argent et d’azur, au lion brochant de gueules, armé, lampassé et couronnés d’or.

Cimier:

Un lion naissant d’or, entre un vol d’aigle de sable, accompagné de deux branches vertes.

Supports:

Deux lions d’or, armés et lampassés de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux./Régistrature du Cons. Prov. VIII, 147/H./N./R./S.A.R. III, P. 75).

Titre de chevalier «confirmé» à Jean-Mathias Ludovici D’Orley et de Clarentz et à son frère Pierre, tous deux patrices romains (sic!) par lettres du 15-III-1722, accordé avec noblesse équestre de Hongrie. Ils avaient été adopté à Trèves le 4-XI-1724 par l’ancienne famille D’Orley.

En réalité famille luxembourgeoise d’origine modeste. En Hongrie Ludovisi D’Orley, dit Lieber de Clarentz.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 533

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.