Haye, de la – variante

Armes:


D’argent à l’arbre arraché, dans les branches trois perdrix de gueules posées 1 et 2, celles d’en bas affrontées.

Sources du Dr. Loutsch:

(Pierre sculptée provenant du château de Schimpach, qui était adossée au moulin de Schimpach jusqu’à ces dernières années, mais a été déplacée depuis).
Cette famille émigrée en Belgique depuis le XIXe siècle a possédé le château de Schimpach au XVIIIe. On lui a faussement attribué les armes des Sany, dits de la Haye, de Liège, aux trois masques de léopard (K./N.). En réalité les récentes recherches de Thierry de la Haye, de Liège, ont prouvé qu’il s’agissait de familles bien distinctes, ce que Vannérus avait déjà soupçonné. Voir. O.H. 1904, P. 257.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 418

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.