• Armes:


    D’azur à une tête de buffle de face posée en pal, accornée et annelée d’or, l’anneau sortant des narines, accompagné de trois trèfles d’or, deux en chef, un en pointe.

    Cimier:

    La tête de buffle de l’écu.

    Sources du Dr. Loutsch:

    (Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., VII, 189/idem, original des patentes/H./H.A./K./N./R.).

    Anoblissement par lettres-patentes de Charles VI datées le 1-VII-1730, pour Jean Mangin, natif d’Arlon. Son père Jean Mangin aurait été pendant 32 ans clerc-juré et contrôleur des Domaines de la ville d’Arlon, son ayeul Jean Mangin était échevin de Luxembourg, et son oncle Christophe Mangin commissaire ordinaire des finances à Bruxelles. Son ayeul maternel était Pierre Paschasius. Lui-même aurait épousé la fille de Jean-Guillaume Poleh, conseiller des Finances de l’Electeur de Trèves, et son fils aîné Jean-Baptiste Mangin était à cette date secrétaire et greffier en chef du Conseil Provincial. H. A. prouve qu’il portait déjà ces armes en 1696.

    Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 549

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.