Neumetzler de Mamer

Armes:


Coupé, en chef deux crampons en pal, en pointe un crampon en pal.

Cimier:

Un crampon entre deux proboscides.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Chartes et Titres divers: Esch-sur-Sûre).
Cachet de Jean-Henri Neumetzler, dit de Mamer, officier d’Esch-sur-Sûre, 7-V-1685, écu entouré des lettres I.H.N.V.M. Cette famille avait donc repris telles quelles les armes de la famille de Mamer, et on voudra bien se reporter à cet article pour y lire les nombreuses versions. Notons que Jean-Henri est le propre frère des soeurs Marguerite et Hélène citées à l’article précédent, et que leur grand-père Michel avait épousé une des dernières Mamer.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 610

Molitor – plus tard

Armes:


De gueules, en abîme un écusson d’argent à trois fasces d’azur adextrée et sénestrée d’une épée haute en pal d’argent, montée d’or, chacune des épées surmontée d’un bouquet de cinq branches de laurier de sinople formant étoile. franc-quartier des comtes militaires (D’azur à l’épée haute d’argent) brochant au 9e de écu.

[Idem, la colonne remplacée en abîme par un écusson d’argent à trois fasces d’azur qui seraient les armes anciennes de la famille.]
Couronne de comte.

Supports:

A dextre un lion au naturel, la tête contournée, à sénestre un griffon au naturel, la tête contournée, les ailes abaissées.
(Révérend: Armorial de l’Empire/GeorgeL: Armorial de Lorraine, Elbeuf 1882).
Le général Gabriel-Jean-Joseph Molitor (1770-1849), natif d’Hayange d’une famille qui serait d’origine luxembourgeoise, obtint le titre de comte de l’Empire par lettres-patentes du 19 mats 1808, et le titre de pair de France, le 15 juin 1824. Les dernières armes décrites sont celles portées d’habitude par la famille, telle qu’en témoigne une assiette armoriée en ma possession.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 583

Moncler

Armes:


D’argent à la clé de gueules en pal, le panneton en haut.

Cimier:

Une tête et col de cheval d’argent, le col chargé de la clé de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(N./R./S.L./S.A.R. II, P. 511 (Betzdorf n° 110).

Famille d’ancienne noblesse originaire du château de ce nom près de Merzig sur Sarre, inféodée à la noblesse luxembourgeoise dès le XIVe siècle. Éteinte dans les Sierck. Voir Möller III.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite

Meyer

Armes:


D’azur à trois poissons, deux en sautoir, la tête en haut, le troisième brochant, la tête en bas, posé en pal.

Sources du Dr. Loutsch:

(Du Chastel de la Howarderie: Généalogies tournaisiennes, 1884, t. II, P. 403).
Armes portées par Anne-Marie Meyer († 1739) épouse de Jean-François-Mathias de Kuhlberg, et fille de Jean-Mathias Meyer, sgr. de Bertrange, petite-fille de Jean Meyer, prévôt de Remich. On retrouve ces armes en partie dans celles qui furent concédées à Jean-Henri du Jardin en 1721 et 1739, qui avait obtenu son anoblissement grâce à l’influence de son beau-père Jean Meyer, de Remich. Ce sont donc indiscutablement les armes de cette famille Meyer de Remich.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 576

Weintzierl, ou Wincierl

Armes:


D’argent à deux ceps de sinople terrassés du même, fruités de gueules, lesquels sont acollés et entrelacés en double sautoir sur un échalas d’or posé en pal.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.L.T.).
Famille probablement d’origine allemande, seigneurs en partie de Roussy aux XVIIe et XVIIIQ siècle. R. donne plusieurs familles allemandes de ce nom. M., d’après un sceau Arch. Lux. Sect. Hist. décrit les armes de Valentin Weintzierl, échevin de Thionville, 29-IX-1613, sans doute l’ancêtre de cette famille: une vigne.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 814