quintefeuille

Martiny

Armes:


D’argent à cinq quintefeuilles de sinople boutonnées d’or, avec autorisation d’ajouter: un chef d’or à l’aigle issante de sable, lampassée de gueules.

Cimier:

Une merlette (de sable) entre un vol à dextre d’argent, à sénestre aux armes.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Schutbourg, na 36: Lettres-patentes).
Confirmation de noblesse accordée par Charles-Quint le 11-VI-1556 à Jean Martiny, procureur général à Luxembourg, et à Guillaume, son frère.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 559

Colette, dit Lamormainy

Zusätzlich zur Familie Colette, dit Lamormainy gibt Loutsch noch an:

Le même auteur (Abry) et Limbourg donnent à une famille Colette:

Armes:


Parti au I coupé d’argent au lion de sable et d’or à la quintefeuille de gueules, au II d’argent à trois fasces de sable, au franc-quartier d’or au sautoir de gueules.

Voir Bruck: Bourses d’Études.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 295

Diese Familie muss nichts mit Luxemburg zu tun haben, wird aber zitiert weil ihr Wappen dem der Colette, dit Lamormainy ähnelt. Siehe auch famille de Lamormainy.

Jonet

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’or au cerf passant de…, sur une terrasse , aux II et III de sinople (?) à une étoile à huit rais. Sur le tout un écusson à une quintefeuille.

Cimier:

Un lion issant.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Arlon, Fonds Trappé: Everlange, 1662/Arch. Lux. not. Pierret, 1715, no 229).
Cachets de Martin Jonet, capitaine au régiment du marquis de Nourroy, 26-VIII-1662, et de Jean-Baptiste Jonet, capitaine-aide-major à Luxembourg, 26-XII-1715. Famille de militaires luxembourgeois.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 465

Maisières

Armes:


D’argent à trois quintefeuilles de sable.

Cimier:

Un bras tenant un sabre et mouvant de la proue d’un navire.

Supports:

Deux lions.

Dévise:

L’HONNEUR CONDUIT MAISIÈRES.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./R.).

Famille originaire de Franche-Comté, installée au pays de Liège, et au Luxembourg belge. Seigneurs d’Izier au XVIIIe siècle.

Généalogie A.N.B. 1881.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 542