massacre de cerf

Basenheim

Armes:


Un massacre de cerf.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Chartes et Titres Divers, Wiltz, 1474 cachet de Jean de Basenheim, curé de Pintsch/Généalogie Nothomb).
Famille d’hommes castraux de Wiltz (v. Latouche et Cronenbourg).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 209

Latouche

Armes:


De sable au massacre de cerf (D’argent ou d’or?).

Cimier:

Deux perches de cerf.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not. Pierret, 1719, no 185).
Cachet de Georges-François Latouche, capitaine, 7-VIII-1714. Famille bourgeoise de Luxembourg. Parmi les héritiers du capitaine figure un Basenheim. Il doit y avoir une reprise d’armes maternelles, car elles sont quasi identiques aux armes Basenheim.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 504

Ortho

Armes:


Coupé, en chef d’azur au mouton passant d’argent, en pointe d’or au massacre de cerf au naturel.

Cimier:

Le massacre.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Sect. Hist. VI, 425/Arch. Lux. not. Pierret, cachet d’Anne-Marie d’Ortho, époise de Servais Gauthier, sgr. de Wigny, 13-111-1722/S.A.R. III, P. 76).
Anoblissement par lettres du 2-VIII-1649 (Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov. III, P. 146) de Pierre d’Ortho, sgr. de Wigny et Longvillers, mayeur et échevin de la ville de Bastogne, issu de franche lignée, avec droit de porter les armes de ses ancêtres (armes qui ne sont pas précisées).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 628

Bei der Zeichnung folgte ich Loutsch, der das Schaf mit Hörnern versieht.

Bitche dit Gentersberg

Armes:


Un massacre de cerf accompagné en abîme d’une étoile à six rais.

Cimier:

Les meubles de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.L./Sceaux de Frédéric de B. et de son fils homonyme, 13-X-1478, Reinach 2025.)

Sur cette famille qui tire son nom du village de Biersdorf, près de Bitbourg, mais fixée à Bellain dès le début du 15e siècle, voir: Vannérus: Documents concernant le fief de Niederwampach, O.H. 1904, P. 134 et ss.

Famille d’hommes castraux originaire de Bitche en Vosges, puis vassaux de Trèves, alliée à des familles luxembourgeoises.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 237