écartelé en sautoir

Thaly, Taly ou Tailly – variante 2

Armes:


D’azur à la fasce écartelée en sautoir de gueules et d’argent, au chef d’or à l’aigle éployée de sable/écartelé avec Butkens).

Cimier:

Une aigle essorante.

Sources du Dr. Loutsch:

(Intermédiaire des généalogistes, 1958, pp. 220 et 221).
Les variantes correspondent à la branche bruxelloise de la famille, sur laquelle on pourra lire l’article de M. Claessens: A propos de Martin de Tailly et de Christophe Butkens, Intermédiaire des Généalogistes, 1958, pp. 217 et ss. L’auteur ignore l’origine luxembourgeoise de la famille.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 758

Thaly, Taly ou Tailly – variante 1

Armes:


D’azur à la fasce écartelée en sautoir de gueules et d’or, au chef d’or à l’aigle éployée de sable(écartelé avec Lombart).

Sources du Dr. Loutsch:

(Intermédiaire des généalogistes, 1958, pp. 220 et 221).
Les variantes correspondent à la branche bruxelloise de la famille, sur laquelle on pourra lire l’article de M. Claessens: A propos de Martin de Tailly et de Christophe Butkens, Intermédiaire des Généalogistes, 1958, pp. 217 et ss. L’auteur ignore l’origine luxembourgeoise de la famille.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 758

Ryaville – variante

Armes:


écartelé au sautoir d’or et de gueules, à deux roses du même, boutonnées et sou-tenues d’or, l’une en chef, l’autre en pointe, aux deux flancs chargés chacun d’une tête de léopard arrachée d’or.

Cimier:

Une tête de même au milieu d’un chevron renversé, chaque jambe écartelée en sautoir d’or et de gueules (le chevron renversé est en réalité un vol-giron, les jambes des ailes).

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov. III, P. 221/M.W./Arch. Lux. not. Pierret 1730, no 20, et Arch. Lux. Sect. Hist. Localités: Fouhren: plusieurs cachets).
(..)
Anoblissement par lettres de Philippe IV, datées de Madrid le 14-XI-1656, pour Thomas de Ryaville, seigneur de Puttelange, Wolmerange et 01m, fils de feu Jean de Ryaville, conseiller et receveur général des Aydes du duché de Luxembourg, et de delle Anne d’Ortho, son dit père ayant été tenu pour noble en Lorraine, pays de sa naissance, et déclaré tel par lettres-patentes du feu duc Henri de Lorraine, datées le 3-IV-1609, et sadite mère étant la soeur de Pierre d’Ortho, seigneur de Vigny, mayeur de Bastogne. Sur cette famille, voir O.H. 1912, P. 149 et 1915, P. 234.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 693

Ryaville

Armes:


écartelé au sautoir d’or et de gueules, à deux roses du même, boutonnées et sou-tenues d’or, l’une en chef, l’autre en pointe, aux deux flancs chargés chacun d’une tête de léopard arrachée d’or.

Cimier:

Une tête de même au milieu d’un chevron renversé, chaque jambe écartelée en sautoir d’or et de gueules (le chevron renversé est en réalité un vol-giron, les jambes des ailes).

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov. III, P. 221/M.W./Arch. Lux. not. Pierret 1730, no 20, et Arch. Lux. Sect. Hist. Localités: Fouhren: plusieurs cachets).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 693

Gobin

Armes:


Écartelé en sautoir, le chef et la pointe d’argent à un chêne de sinople englanté d’or, planté sur un rocher, les flancs d’or à un phénix au naturel, sur un bûcher en flammes du même.

Cimier:

Le chêne de l’écu.

Lambrequins:

d’argent et de sinople.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., III, 216/N.)
Anoblissement par lettres de Philippe IV, datées du 20-VII-1657, pour Jean Gobin conseiller et receveur général des douabes du Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 389