trois coquilles

Musset

Armes:


Deuxbourdons de pèlerin en sautoir, accompagnés de trois coquilles, deux aux flancs, une en pointe.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Arlon, Guirsch/Arch. Ansembourg, VIII).
Sceaux de Jacquemin de Longwy (= Musset), échevin d’Arlon, 18-II-1507, de Henri Musset, 10-IV-1509, échevin d’Arlon, 13-111-1531, échevin et lieutenant-prévôt d’Arlon. Je ne sais pour-quoi la branche d’Arlon a porté des armes si différentes. Peut-être branche [DE: de la famille Musset] non anoblie ayant fait un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 599

Mersch, van der

Armes:


Écartelé: aux I et IV un chevron accompagné de trois trèfles, aux Il et III trois coquilles.

Cimier:

Un lion.

Supports:

Deux lions.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.A.R. II, P. 447).
Sceau de Pierre van der Mersche, écuyer, officier et capitaine de Berbourg, Soleuvre, etc. 1574, A rapprocher d’une famille van der Meersche de Gand, citée par R., qui porte: D’argent au chevron de sinople, accompagné de trois trèfles du même.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 570

Sterpenich ou Sterpigny

Armes:


De gueules à la bande de sable bordé d’argent, chargé de trois coquilles du même.

Cimier:

Une tête de loup de sable lampassé de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(B./B.L./P./Arch. Lux. Fonds Reiffenberg: Sceau de Nicolas de Sterpenich, 1429, qui brise en chef d’une étoile à six rais/des R: Henri de St., 1596, sgr. de Gorcy).
(…)

Il est vraisemblable que toutes ces variantes [1,2,3 et 4 ] correspondent aux branches de cette famille, assez répandue dans le Luxembourg et le nord de la Lorraine.

A l’origine cette famille, vassale de la précédente, se trouve sous le nom de Warley, ou Werley (voir S.A.R. IV, P. 106, et B., qui appelle cette famille de St. dit Warley). Famille d’hommes de fief, n’ont jamais été seigneurs de Sterpenich.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 747

Steinbach – variante

Armes:


De sable à trois coquilles d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A.: Armes déclarées aux commis de d’Hozier par Jean-Charles de St., écuyer, sgr. de Steinbach, 1696).
Deuxième famille de ce nom, descendant de Jean Ramey ou Ramel, cit. 1494 à 1521, époux de l’héritière de la première race, Françoise de Steinbach.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 745

Steinbach

Armes:


D’argent à trois coquilles de sable.

Cimier:

Un buste de more habillé d’argent, au chapeau rond de sable retroussé d’argent chargé d’une coquille de sable.

Sources du Dr. Loutsch:

(A.H./B./M.W./N./Gourdet/T. IV, P. 470/Arch. Lux. not. Gilles Bernard, Pierre-Bernard de Steinbach, sgr. de Grummelscheid, 11-II-1719/Arch. Lux. not. Loutsch: Cachet d’Anne-Claude de St., 1757 no 45).

Deuxième famille de ce nom, descendant de Jean Ramey ou Ramel, cit. 1494 à 1521, époux de l’héritière de la première race, Françoise de Steinbach.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 745