trois coquilles

Humain ou Humyn – armes augmentées

Armes:


Écartelé: aux I contre-écartelé d’azur au chevron d’or, accompagné de trois coquilles d’argent, et d’or à la croix ancrée de gueules (Malines), au II d’argent à l’aigle de gueules (Iserin); au III d’argent au chevron de gueules accompagné de trois tourteaux du même (Lottin); au IV contre,- écartelé d’argent à trois roses de gueules, et de gueules à la tour d’argent (Prats). Sur le tout de Humain [De gueules à trois coeurs d’argent couronnés d’or].

Sources du Dr. Loutsch:

(Schutbourg no 538).
Serait originaire du village de Humain, l’une des quatre pairies du comté de Laroche, situé dans l’arrondissement de Marche.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 452

Spontin (Beaufort)

Armes:


Écartelé, aux I et IV d’or à la bande coticée de gueules, aux II et III burelé d’or et de gueules, et sut le tout d’argent à la bande coticée de gueules chargé de trois coquilles d’or.

Couronne à cinq fleurons posés sur l’écu.

Supports:

Deux lions d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., XII, P. 14).

Confirmation par lettres-patentes du 12-X-1772, du titre de comte de Beaufort de Spontin pour Frédéric-Auguste-Alexandre, marquis de Spontin, et pour Philippe-Alexandre de Spontin. Depuis cette famille porte le nom de Beauffort-Spontin.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 741

Sierck-Moncler

Armes:


Écartelé: aux I et IV comme ci-dessus, aux II et III d’argent à la clé de gueules en pal, le panneton en haut, qui est Monder.

Cimier:

Deux proboscides aux armes de Sierck.
(S.L./des R./Betzdorf, no 147).

Branche des sires de Sierck et de Montcler. L’ écartelé se trouve à partir de 1400. Titre de comte du Saint-Empire le 1ier septembre 1442, et érection de la terre de Moncler en comté par lettres du 5 septembre suivant, accordés par l’Empereur Frédéric à Arnould, sire de Sierck et de Moncler (publiées dans J. Florange: Histoire des comtes de Sierk en Lorraine, Paris 1895.).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 732

Sierck

Armes:


D’or à la bande de gueules chargé de trois coquilles d’argent.

Casque couronné.

Cimier:

Sources du Dr. Loutsch:

(B./C./G.P.B./N./P. de D./R./R.B./S.L./S.A.R. III, P. 357/des R.).

Famille qui était, dès le XIe siècle, en possession de la châtellenie de l’important château de Sierck sur Moselle, pour les ducs de Lorraine.

Voir J. Florange: Histoire des comtes de Sierk en Lorraine, Paris 1895.

Sierck étant à la frontière luxembourgeoise, presque toutes les alliances de cette famille étaient luxembourgeoises.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 732