Neuenahr

Armes:


D’or à l’aigle de sable, becquée et membrée de gueules.

Cimier:

Une tête d’aigle de sable entre un vol d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(G./R.B./W.A. Tableau des abbés d’Echternach).
Branche de cette grande famille rhénane à laquelle appartient Théodore de N., 39e abbé d’Echternach, de 1329 à 1340.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 607

Borghese Flavio

d’azur à un dragon ailé d’or: au chef du même, chargé d’une aigle de sable, la tête tournée a dextre, becquée, membrée et couronnée de gueules.

l’écu est timbré des 2 clefs de saint pierre et de l’ombrellino.
manteau de gueules, doublé d’hermines, sommé de la couronne princière.

Bryas armes augmentées

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’argent à trois doloires de gueules, celles du chef adossées, qui est Renty, aux II et III d’or fretté de gueules, qui est Neuville en Artois, et sur le tout Bryas, qui est d’or à la fasce de sable, accompagnée de trois cormorans du même, becqués et membrés de gueules, rangés en chef.

Couronne de comte.

Sources du Dr. Loutsch:

(H./K./N./R./S.A.R. IV, P. 410.)

Ancienne famille française, originaire d’Artois, dont une branche se fixa au Luxembourg au XVIIIe siècle.

Titre de comte sur la terre de Hollenfels en faveur de Jean-Frédéric de Bryas, sgr. de Hollenfels, avec droit de porter couronne de comte, accordé par lettres-patentes de Joseph II, le 21-II-1787. Le 5 mars 1827 reconnaissance de noblesse et du titre de comte, à Louis-Antoine de Bryas inscrit dans l’ordre Equestre du Luxembourg.

Voir O.H. 1926, P. 38, 1931, IV, P. 54 et A.N.B. 1852 et 1881.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 271

Walcourt

Armes:


D’or à l’aigle de gueules, becquée, membré e et larguée d’azur, au lambel à trois ou cinq pendants d’azur brochant.

Cimier:

Un chapeau d’hermine sommé d’une tête d’homme à la barbe de sable.

Sources du Dr. Loutsch:

(G./S.A.R. IV, pp. 191-192).

Bien que cette famille soit surtout répandue en Namurois et en Hainaut, elle est la souche d’un grand nombre de familles luxembourgeoises. Il est évident, qu’à l’origine les armes n’étaient pas brisées d’un lambel.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 801

Coulon

Armes:


D’azur à trois roses d’or boutonnées du champ, posées deux et une, celle-ci surmontée d’une colombe d’argent, becquée et membrée de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(Borel d’Hauterive: Armorial de Flandre de d’Hozier, Paris 1856, P. 317/Gourdet, qui cite la même source, donne une description erronnée: il dit que les roses sont mal ordonnées, et que celle de la pointe est surmontée de la colombe, ce qui est un non-sens.)
Cette famille était en possession de la seigneurie du Roy au XVIIe siècle, d’après Gourdet et T., V, P. 173 et sv.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 301

Coppin

Armes:


De gueules à la croix d’or, onglée de quatre clous de la passion d’argent, accompagnée aux I et IV d’un cygne d’argent, becqué et membré d’or, aux II et III d’une fasce d’argent.

Casque couronné.

Cimier:

Un cygne de l’écu.

Tenants:

Deux sauvages au naturel, ceints et couronnés de feuillages au naturel, s’appuyant sur leurs massues.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./K./N./Gourdet/R. de B.)
Cette famille du Luxembourg belge a donné deux branches: Les Coppin de Grainchamps et les Coppin de Falaèn. Titre de baron en 1755. Généalogie dans: A.N.B. 1853 et T., V. P. 477).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 299

Blasius

Armes:


D’argent à trois fasces de gueules, la première issant du flanc sénestre, aléséevers le milieu et remontant en pal alésé recroisetté, accompagné au premier canton dextre d’un canard au naturel, becqué et membré de gueules.

Cimier:

Le canard .

Sources du Dr. Loutsch:

(Tableau de quartiers Maringh-Zorn du XVIIIe siècle, propriété de Mme Adrien Faber, Luxembourg.)

Famille bourgeoise d’Echternach et-de Luxembourg, XVIIe et XVIIIe siècle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 239