Strenge – variante 2 (douteux)

Armes:


D’argent à deux hallebardes de sable en sautoir.

Sources du Dr. Loutsch:

(N. M.W., peut-être les armes Worm?).

Ancienne famille bourgeoise, officiers de Lenningen et clercs-jurés de Grevenmacher au XVIe siècle, avocats et greffiers au Conseil Provincial au XVIIe siècle. Les armes dérivent sans doute de celles de Melchior Worm, échevin de Remich de 1543 à 1547 (Deux hallebardes en sautoir) dont la fille avait épousé Jean Strenge, mayeur de Lenningen, ancêtre de la famille. Des Streng
en Alsace, certainement des descendants, ont fait enregistrer des armes analogues en 1696: Jean-Paul Streng, prévôt de la ville de Ruffach portait: De gueules à deux hallebardes d’or, en sautoir, ferrées d’argent, accompagnées de trois étoiles à six rais d’or, deux aux flancs, une en pointe, et N. Streng, chanoine à Lautenbach: De gueules à deux épées d’argent garnies d’or, en sautoir, accompagnées de trois étoiles à cinq rais, deux aux flancs, une en pointe (d’Hozier: Armorial Général de France, Généralité d’Alsace). Sur cette famille, voir O.H. 1936, P. 36 et Bruck: Bourses d’Études, Bourse STRENGE.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 750

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.