taillé

Cochem-Zell, Landkreis (D)

Deutsche Blasonierung

Schräglinks geteilt; vorne in Silber ein durchgehendes rotes Kreuz, belegt mit einem silbernen Hifthorn mit goldenem Riemen; hinten in Schwarz ein wachsender, rot bewehrter, gezungter und gekrönter goldener Löwe.

Bedeutung

Das Kreuz steht für Kurtrier, der Löwe für die Pfalzgrafen in Aachen und das Horn für die Herrschaft Braunshorn in Beilstein.

Quelle:

http://www.cochem-zell.de/kv_cochem_zell/Leben%20im%20Landkreis/Landkreis/Das%20Kreiswappen/

Baltia

Armes:


Taillé de sinople et de sable, à la barre ondée d’or brochant, à 3 épées d’argent garnies d’or, la pointe en bas, posées en bande (plus exactement posées en pal, rangées en bande).

Casque couronné.

Cimier:

un dextrochère armé d’argent tenant une épée de l’écu.
Tentants: deux hommes d’armes à la figure de carnation le corps couvert d’une armure et la tête d’un armet d’argent, s’appuyant sur une épée d’argent garnie d’or.
Couronne de baron pour le titulaire du titre.

Devise:

ET BELLO ET PACE PATRIAE MILES.

Sources du Dr. Loutsch:

(Rolland: supplément Rietstap IV, 1933/A.N.B. 1921, II, P. 26/Rykman de Betz: Armorial du Royaume de Belgique).
Famille de militaires originaire de Marche. De cette famille citons Jacques-Joseph Baltia qui mourut en 1843, Conseiller de Régence, dont la fille épousa le bourgmestre Théodore Eberhard. Son frère Remacle Baltia, mort en 1829, Chevalier de la Légion d’honneur, Capitaine de chasseurs à cheval sous Napoléon I. Il fut le père de Charles Baltia, général de l’Armée belge (1818-1895) et le grand-père de Herman Baltia (1863-1938) également général de l’Armée belge, après la IIe guerre mondiale, Commissaire Royal pour les territoires d’Eupen et de Malmédy. Herman Baltia obtint le titre de baron belge en 1921.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 205

Scherff

Taillé d'azur et de sinople, à la barre d'or brochant sur la partition, accompagnée en chef d'une licorne contournée d'argent, en pointe d'une guivre du même, mise en barre.

Armes:


Taillé d’azur et de sinople, à la barre d’or brochant sur la partition, accompagnée en chef d’une licorne contournée d’argent, en pointe d’une guivre du même, mise en barre.

Casque couronné.

Cimier:

Une licorne issante, de l’écu.

Supports:

A dextre la licorne, à sénestre la guivre.

Dévise:

PER ASPERA AD ASTRA.

Sources du Dr. Loutsch:

(R./S. Lux./Collection de cachets de l’auteur (=Dr. Loutsch) Lettres-patentes, collection de M. Jules Meurin, Dudelange).

Famille allemande. Frédéric-Henri-Guillaume de Scherff (1789-1869), conseiller de légation, fut anobli par lettres-patentes de Frédéric-Auguste Ier, roi de Saxe, datées de Dresde le 22-VI-1824. Passé au service du roi des Pays-Bas, il occupa la charge d’Ambassadeur extraordinaire et Ministre plénipotentiaire auprès de la diète germanique pour le Luxembourg et le Lim-bourg. Il obtint confirmation de noblesse et intégration dans la noblesse-des Pays-Bas par lettres du 18 août 1838 datées de La Haye. Son fils naturalisé luxembourgeois vers 1840 s’illustra dans la magistrature. Alliances Pescatore, Collart, Pidoll, etc. Voir O.H. 1918, P. 209. Je voudrais remercier ici M. Jules Meurin, de Dudelange, propriétaire des deux originaux des lettres-patentes, qui a bien voulu les mettre à ma disposition.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 712

Taillé d'azur et de sinople, à la barre d'or brochant sur la partition, accompagnée en chef d'une licorne contournée d'argent, en pointe d'une guivre du même, mise en barre.