main

Anvers

Parti, en 1 de gueules au château à trois tours ouvertes crénelées d'argent, ajourées et maçonnées de sable, la tour du milieu accompagnée en chef de deux mains appaumées, celle à dextre en bande, celle à senestre en barre, toutes les deux d'argent, au chef d'or à une aigle bicéphale de sable armée, becquée, lampassée de gueules et auréolée d'or, en 2, d'or à 3 pals de gueules, d'or à une aigle de sable armée, becquée et lampassée de gueules sur le tout, à la plaine d'argent au pal d'azur.

Armes:

Parti,

à la plaine d’argent au pal d’azur (qui est de Turnhout).

Timbre et support

L’écu sommé d’une couronne de marquis et soutenu à dextre par un lion d’or, armé et lampassé de gueules, à senestre par un griffon d’or, armé et lampassé de gueules. La terrasse composée de deux bois de cerf croisés au naturel

Base légale:

(Conseil provincial: 18 octobre 1996)

Source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Armorial_des_provinces_de_Belgique

Parti, en 1 de gueules au château à trois tours ouvertes crénelées d'argent, ajourées et maçonnées de sable, la tour du milieu accompagnée en chef de deux mains appaumées, celle à dextre en bande, celle à senestre en barre, toutes les deux d'argent, au chef d'or à une aigle bicéphale de sable armée, becquée, lampassée de gueules et auréolée d'or, en 2, d'or à 3 pals de gueules, d'or à une aigle de sable armée, becquée et lampassée de gueules sur le tout, à la plaine d'argent au pal d'azur.

Vauthier

Armes:


d’azur à l’écusson d’argent chargé d’un lion de gueules, accompagné à dextre d’une main de carnation (vêtue, mouvant du flanc) tenant une branche de laurier montant et passant en fasce au-dessus de l’écusson, sur laquelle est perchée une merlette au point du chef, le tout de sinople, accompagné à sénestre d’une étoile d’or, et en pointe de deux épées d’argent garnies d’or, en sautoir, les pointes en bas.

Cimier:

Le lion de l’écu, issant .

Devise:

  • RESPICE FINEM.
  • Ou: FORTITER ET CAUPE.

Sources du Dr. Loutsch:

( K. /N. /Arch. Lux. Sect. Hist. VI, liasse 354, correspondance: cachet de N. de Vauthier, habitant Laroche, 6-XII-1745).
Famille d’Orchimont. Voir Marcel Bourguignon: Les derniers prévôts d’Orchimont, Annales d’Arlon, t. XCVII, 1966. Le 13 septembre 1817 reconnaissance de noblesse à Antoine-Joseph Nepomucène de Vauthier de Baillamont, inscrit dans l’Ordre Équestre de Namur, avec titre personnel de baron, et à André-Joseph-Allard de Vauthier de Baillamont, inscrit dans l’Ordre Équestre du Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 782

Schifflange

Armes:


D’or à la bande de gueules chargé de trois mains d’argent.

Cimier:

Une main issante d’argent entre un vol écartelé d’argent (ou d’or) et de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(N./R./Arch. Lux. Titres pour le Siège des Nobles/Arch. Lux. Fonds Reiffenberg, nombreux témoins/Pierret/S.A.R. III, P. 384/des R./S.L.).

M. fait figurer les Schifflange parmi les familles de l’ancienne noblesse luxembourgeoise, mais il a tort. Ce sont des hommes de fief et échevins, qui n’ont jamais été seigneurs de Schifflange.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 714

Frantz de Soleuvre – variante 2

Armes:


Parti au I d’azur à deux mains droites jointes en chevron d’or, surmontées d’une étoile à six rais du même, au II d’or à trois fraises de gueules, tigées et feuillées de sinople, posées en pal, rangées en barre.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Sect. Hist., Familles: Cicignon, quartiers).
D’après une copie des lettres-patentes (Arch. Lux. Sect. Hist.: Arch. de Bourgesch) Nicolas Frantz de Soleuvre, Conseiller au Conseil Souverain de Luxembourg, aurait été anobli en 1518 par l’Empereur Maximilien.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 372