Senocq

Armes:


Parti au I parti de gueules à deux fleurs de lis d’or en pal et deux demies fleurs de lis du même mouvant des flancs, et d’argent à deux aigles de sable, l’une sur l’autre, au II de sable à cinq annelets d’or posés en sautoir et accompagnés en chef de deux mouchetures d’hermines d’argent.

Cimier:

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./Gourdet/S.A.R. III, P. 337 (Arch. Arlon, dénombrements: Cachet de François Senocq, écuyer, sgr. de Brieulles sur Meuse en partie, 1604/Arch. Ansembourg, XLI: Nombreux cachets de R. et A. Senocq, père et fils, 1669 à 1695/Arch. Lux. Sect. Hist. Familles: Monceau: Cachet de Marie-Joséphe de Senocq, 5-VIII-1782).

Famille de francs-hommes et d’hommes de fief. Voir A.N.B. 1897 et 1900.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 727

Lucius

Armes:


Une fontaine à deux bassins superposés, au chef chargé d’une croix ancrée, accostée à dextre des lettres D et N, l’une sur l’autre, à sénestre des lettres L et P, l’une sur l’autre.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Ansembourg, correspondance).
Cachet de D. Lucius, de Septfontaines, 5-IV-1704.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 532

Nassau-Orange (Vianden)

Armes:


Écartelé: au I de Nassau (d’azur au lion d’or, le champ billeté du même.), au II de Katzenelnbogen, qui est d’or au léopard lionné de gueules, armé, lampassé et couronné d’azur, au III de Vianden, au IV de Dietz qui est de gueules à deux léopards d’or, armés et lampassés d’azur, l’un sur l’autre. Sur le tout écartelé de gueules à la bande d’or, et d’or à un cor de chasse d’azur, lié de gueules, virolé et enguiché, d’argent, sur le tout du tout cinq points d’or équipolés à quatre d’azur (l’écartelé du surtout étant Chalon-Orange).

Couronne ducale sur l’écu. Ou: Trois casques couronnés:

Cimier:

  1. Un vol de sable contourné de sable chargé d’une barre voûtée d’argent surchargée de trois feuilles de tilleul d’or.
  2. Une ramure de cerf d’or (Orange).
  3. Un vol de sable chargé d’un disque de Katzenellnbogen.

Sources du Dr. Loutsch:

(T. van der Laars: Wapens, Vlaggen en Zegels van Nederland, Amsterdam 1913).
Premières armes portées par Guillaume Ier, le Taciturne, après qu’il eut hérité le comté de Vianden après la mort de son cousin René de Châlon en 1544.

Plus tard furent ajoutés: Au point d’honneur du grand écu un écusson de sable à une fasce d’argent (Veere), et en pointe un écusson de gueules à une fasce bretessée et contre-bretessée d’argent.
(R. et van der Laars, op. cit.).
Pour ce qui concerne la suite des variantes, d’ailleurs minimes, apportées par les Nassau, comtes de Vianden, on pourra se reporter à l’ouvrage de van der Laars cité. Les descendants de cette famille sont devenus Grands-Ducs de Luxembourg en 1815 et ont régné dans notre pays jusqu’en 1890. Les Nassau aînés qui ont régnés depuis, ne descendent pas des princes d’Orange.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 603

Lavaulx – variante

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’azur à trois poissons nageant en fasce, posés l’un sur l’autre, d’argent, accompagnés en chef d’une couronne d’or ; le reste comme ci-dessus [ aux II et III de sable à trois herses d’argent (Lavaulx). Sur le tout de sable à trois tours d’argent (Lavaulx).].

(Ex-Libris, collection de l’auteur).
Branche cadette de la famille précédente, dite encore de La Vaulx-Vrécourt, en Lorraine depuis le XVIe siècle. Titre de Comte le 27 février 1737. Cette famille s’est forgé au XVIIIe siècle, comme tout le monde, une généalogie fabuleuse, la faisant descendre des Welchenhausen, des comtes de Chiny, et autres, prétentions rejetées par les descendants actuels. branches en France, Autriche et Pologne.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 508

Séchery

Armes:


D’argent à deux poissons carpes de gueules nageant l’un sur l’autre.

(D’après la pierre tombale d’Alexandre d’Orsainfaing, † 1621, à Rossignol, le second poisson est contre-nageant).

Sources du Dr. Loutsch:

(N.M. D. 465 Gourdet, qui ignore les émaux).
Sechery est un village, commune de Redu, arrondissement de Neufchâteau. Voir T. VI, P. 1346.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 727

Stein “hameçon à loup”

Armes:


D’or à trois hameçons à loup de sable, posés en pal, l’un sur l’autre, les pointes en bas.

Cimier:

Un des hameçons à loup, les pointes en haut.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./N.M./R./W./S.A.R. III, P. 474/Cachets).
Famille d’ancienne noblesse allemande installée au Luxembourg à la suite des marquis de Bade à la fin du XVe siècle. Voir Jules Vannérus: Les familles seigneuriales de Bettendorf et de Kewenig, Tiré à part de O.H. 1927-1933, pp. 78 à 125.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 744

Scouville

Armes:


Parti, au I d’azur à écu d’argent chargé de trois bandes de sable, et d’azur à deux léopards d’or mis l’un sur l’autre et une tête de brochet entre (les?) deux issante en fasce de la droite.

Cimier:

Une tête de chien d’argent, colletée d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. État, Namur, Fonds van der Straeten-Waillet, no 360).
Anoblissement par lettres-patentes de Charles, duc de Lorraine, datées de Bruxelles le 31 mai 1649 en faveur de Gilles de Scouville, conseiller en la Cour Souveraine de Lorraine et Brabant, ainsi que pour Jean de Scouville, son père, prévôt de Marche. Il est précisé que lui sont concédées les armes parties de son père et de sa mère, née Bechet. Au I du parti, la fasce est omise. II s’agit ou bien d’un oubli du scribe, ou d’un changement d’armoiries pour la concession.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 726