Manderscheid-Blankenheim – variante 2

Armes:


Écartelé: au I de Manderscheid qui est d’or à la fasce vivrée de gueules, aux II et III de Blankenheim qui est d’or au lion de sable, armé et lampassé de gueules, au lambel à cinq pendants du même brochant, au IV d’argent fretté de gueules, qui est de Daun.

Trois casques couronnés.

Cimier:

  1. Un chapeau de tournoi contourné de gueules, retroussé d’or, sommé d’une queue de paon au naturel.
  2. Un more assis, couronné d’or, entre un vol du même.
  3. Un chapeau de tournoi de gueules, retroussé d’or, supportant un écran hexagone aux armes du II, entre deux queues de paon au naturel.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.A.R. II, P. 416: Jean-Maurice-Gustave, comte de Manderscheid-Bl.,1694).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 548

Manderscheid-Blankenheim

Armes:


Écartelé, aux I et IV d’or à la fasce vivrée de gueules, aux II et III d’or au lion de sable, armé et lampassé de gueules, au lambel à cinq pendants du même brochant, qui est Blankenheim.

Cimier:

Un chapeau de tournoi de gueules retroussé d’or, sommé de deux touffes de plumes de paon au naturel.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.A.R. II, P. 415).

Armes telles qu’elles furent portées jusqu’à la fin du XVIe siècle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 547

Salm-Reifferscheid – variante

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’argent à deux saumons adossés de gueules (Salm en Ardenne), aux II et III d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur, sur le tout d’argent à trois losanges de gueules (Dyck).

[idem, mais les quartiers inversés, Salm passant au quartiers d’honneurs]

Sources du Dr. Loutsch:

(S.A.R. III, P. 315).

C’est ainsi qu’on trouve les armes dès le début du XVIe siècle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Salm-Reifferscheid (1400)

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur, aux II et III d’argent à deux saumons adossés de gueules (Salm en Ardenne), sur le tout d’argent à trois losanges de gueules (Dyck).

Cimier:

Deux oreilles d’âne, l’une d’argent, l’autre de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.A.R. III, P. 315/ Les anciens dynastes d’Esch sur la Sûre, O.H. 1909, pp. 206 et ss.).
Armes portées par les Reifferscheid, comtes de Salm, au XVe siècle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Neuerbourg

Armes:


D’argent à l’écusson de gueules, au lambel à cinq pendants d’azur.

Sources du Dr. Loutsch:

(W.A.: Frederic de Nebce, qui doit être Frédéric II de N. cit. 1242-78).
variantes:
Deux sceaux cités de 1277, du même, le premier portant simplement l’écusson en coeur, le second à l’écusson en coeur, écu à la bordure.
(O.G./Hauptmann: Zehn mittelrheinische Wappengruppen, Jahrbuch «Adler», 1900).
Branche cadette des comtes de Vianden . Il se pourrait aussi qu’ils aient porté les armes de Vianden ancien, comme leurs propres cadets, les sires de Brandenbourg l’ont fait.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 607