croix pattée

Ludovisi d’Orley

Armes:


Écartelé: aux I et IV d’argent à deux pals de gueules, aux II et III burelé d’argent et d’azur, au lion brochant de gueules, armé, lampassé et couronnés d’or, en coeur un écu Écartelé: aux I et IV d’or à une croix pattée alésée de gueules, cantonnée de quatre tourteaux du même, au chef de gueules à trois bandes d’or, aux II et III d’azur à l’aigle d’argent, becquée, membrée et couronnée d’or (qui sont les armes complètes des Ludovisi, de Rome).

Casque couronné.

Cimier:

Un vol, chaque aile chargé des I et IV du surtout.

Supports:

Deux hommes habillés à la hongroise, tenant chacun une bannière, la première aux armes du I du surtout, la deuxième aux armes du II du surtout.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not. Bofferding, acte du 22-II-1768: Très beau cachet).

Ici l’usurpation est complète: On s’accapare les armes Ludovisi de Rome en les mettant sur le tout à l’écartelé d’Orley et de Luxembourg.

Noter aussi que l’orthographe du nom a changé, le nom de la famille romaine a été adopté.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 533

Esbeck, ou Ysbeck – variante

Armes:


D’argent à une croix pattée de sable, semée de fleurs de lis d’argent.

Sources du Dr. Loutsch:

(Gourdet/Obit de Bigonville).

On trouve les deux variantes [voir l’autre] pour la même famille. Il semble bien s’agir d’une branche de la famille flamande van Esbeke, dit van der Hagen.

Jacques d’Esbeck était receveur de Bastogne de 1533 à 1541.

Voir: Intermédiaire des généalogistes, 1958, P. 538.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 341

Goffinet

Armes:


Coupé d’or et de sable, à la bande de gueules brochant sur le coupé et chargé d’une épée d’argent garnie d’or, posée dans le sens de la bande, la pointe en haut; au franc-canton sénestre de sable chargé de trois chevrons d’or, et d’un chef d’argent à une croix pattée et aléséede gueules entre deux merlettes affronté es de sable.

Couronne de baron.

Cimier:

Un lion issant de gueules, armé et lampassé d’azur.

Supports:

Deux lions léopardés d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(N./R. de B./Gourdet/Collection de cachets de l’auteur).
Famille de francs-hommes du comté de Chiny. Titre de baron en Belgique en 1867. Généalogie: A.N.B. 1869.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 390

Olimart – armes augmentées

Armes:


Écartelé: aux I et IV comme ci-dessus [d’argent à cinq burelles d’azur, accompagnées en chef de deux maillets couchés de sable, la manche à sénestre.], aux II et III d’azur au chevron abaissé d’argent sous une couronne à sept perles, et accompagné de trois croix pattées, le tout d’or (Elzius).

Cimier:

Un bras armé d’azur, garni d’or, brandissant une épée (ou cimeterre) d’azur, garnie d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Sect. Hist. Familles: Blanchart: Cachet de Pierre-Ernest-Joseph d’Olimart, sgr. de Bettendorf, 11-VI-1748).

Famille originaire de Bruxelles, fixée au Luxembourg à la fin du XVIIe siècle, éteinte au siècle dernier.

Voir Vannérus, Les familles seigneuriales de Bettendorf et de Kewenich, tiré à part de O.H., pp. 125 à 133., et A.N.B. 1875.

Le 5 avril 1816 reconnaissance de noblesse à Charles-Antoine-Auguste d’Olimart, inscrit dans l’Ordre Equestre du Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 623

Watlet – variante

Armes:


Parti au I d’azur à la croix pattée alésée d’argent, au II de gueules au lion d’or, armé et lampassé du champ.

Casque couronné.

Cimier:

Le lion issant.

Lambrequins:

à dextre d’argent et d’azur, à sénestre d’or et de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(R., pour la branche autrichienne, anoblie).
Famille de Bastogne et de Diekirch, dont une branche fut anoblie avec titre de baron en Autriche les 14-III-1778 respectivdment 7-VIII-1795.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 809