Warck, Corneille de

Armes:


D’azur au chevron d’or renversé et vidé (alias deux chevronsrenversés) accompagné en chef d’une rose d’or, en pointe de deux étoiles du même.

Cimier:

La rose de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux, Régistrature Cons. Prov. III, P. 5/Les autres sources: B./N.M. et M.W. donnent une quintefeuille, mais les patentes sont formelles: une rose/S.A.R. IV, P. 201/Arch. Arlon, Guirsch, Bettenhoven: cachet de corneille de Warck, 22-VII-1627, qui porte en cimier la rose entre un vol, et cachet de Jean de Warck, 5-XI-1671, qui porte en cimier la rose tigée et feuillée).
Anoblissement par lettres des Archiducs Albert et Isabelle du 20-VII-1618 accordé à Corneille de Warck, de Habay-la-Neuve, fils de feu Nicolas «ses papiers de famille ayant été perdus du fait des guerres». En réalité membre de la famille précédente, échevins d’Arlon, bien que déjà alliée à la noblesse, ne semble pas avoir été considérée comme noble avant l’anoblissement.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 806

Leave a Comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.