• Armes:


    D’azur au pal-chevron d’argent.

    Sources du Dr. Loutsch:

    (H.A./S.A.R. IV, P. 63).

    Il semble que ce soit de cette dernière branche que descendent tous les Dutreux, plus tard fixés à Luxembourg même. La famille était très nombreuses, très répandue, et certaines branches étaient déjà appauvries au XVIIe siècle, à tel point que Ferry du Trux, à malle, en 1682, déclare ne pas savoir écrire.

    Voir Généalogies partielles dans T. III, P. 435 et Marcel Bourguignon: Les anciennes usines sidérurgiques de Saint-Léger, «Le Pays Gaumais», 27e et 28e année, 1966-67, P. 256.

    Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 773

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.