lambel à cinq pendants

Nassogne (B)

Coupé: Au I d'argent à deux fasces d'azur au lion naissant de gueules brochant, armé, lampassé et couronné d'or, à un lambel à cinq pendants du même brochant sur le tout. Au II de gueules à un sabot d'or.

Coupé: Au I d’argent à deux fasces d’azur au lion naissant de gueules brochant, armé, lampassé et couronné d’or, à un lambel à cinq pendants du même brochant sur le tout. Au II de gueules à un sabot d’or.

DC 21.6.1990
AE 18.12.1991

Coupé: Au I d'argent à deux fasces d'azur au lion naissant de gueules brochant, armé, lampassé et couronné d'or, à un lambel à cinq pendants du même brochant sur le tout. Au II de gueules à un sabot d'or.

Salm-Reifferscheid – variante

Armes:


Écartelé: au I parti de Salm (d’argent à deux saumons adossés de gueules) et de Reifferscheid (d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur), au II de gueules semé de billettes (parfois couchées) d’argent, au lion du même brochant (seigneurie de Bedbur), au III d’or au lion d’argent (seigneurie de Hackenbroich), au IV de la seigneurie d’Alfter (le lion parfois contourné). Sur le tout de Dyck (d’argent à trois losanges de gueules).

[Idem, les quartiers III et IV inversés.]

Sources du Dr. Loutsch:

(Ancien Siebmacher, premier supplément).

Les armes furent portées ainsi depuis le début du XVIIe siècle. La famille se subdivisa ensuite en plusieurs branches qui toutes émigrèrent en Autriche et n’intéressent plus le Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Salm-Reifferscheid – parfois

Armes:


Écartelé: au I parti de Salm (d’argent à deux saumons adossés de gueules) et de Reifferscheid (d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur), au II de gueules semé de billettes (parfois couchées) d’argent, au lion du même brochant (seigneurie de Bedbur), au III de la seigneurie d’Alfter (d’or à quatre fasces de gueules, au lion contourné d’argent brochant), au IV d’or au lion d’argent (seigneurie de Hackenbroich). Sur le tout de Dyck (d’argent à trois losanges de gueules).

Trois casques, le troisième couronné.

Cimier:

  1. Deux saumons adossés, la tête en bas.
  2. Deux oreilles d’âne, de gueules et d’argent.
  3. Une jambe et cuisse de cerf au naturel, le sabot en haut.

Sources du Dr. Loutsch:

(R./Ex-libris du comte Eric-Adolphe de Salm-Reifferscheid, 1619-1678, collection de l’auteur [Dr. Loutsch]).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Salm-Reifferscheid (XVII siècle)

Armes:


Écartelé: au I parti de Salm (d’argent à deux saumons adossés de gueules) et de Reifferscheid (d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur), au II de gueules semé de billettes (parfois couchées) d’argent, au lion du même brochant (seigneurie de Bedbur), au III de la seigneurie d’Alfter (le lion parfois contourné), au IV d’or au lion d’argent (seigneurie de Hackenbroich). Sur le tout de Dyck (d’argent à trois losanges de gueules).

Trois casques, le troisième couronné.

Cimier:

  1. Deux saumons adossés, la tête en bas.
  2. Deux oreilles d’âne, de gueules et d’argent.
  3. Une jambe et cuisse de cerf au naturel, le sabot en haut.

Sources du Dr. Loutsch:

(R./Ex-libris du comte Eric-Adolphe de Salm-Reifferscheid, 1619-1678, collection de l’auteur [Dr. Loutsch]).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Salm-Reifferscheid (1550)

Armes:


Écartelé: au I d’argent à deux saumons adossés de gueules (Salm); au II d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur (Reifferscheid), au III d’argent à trois losanges de gueules (Dyck), au IV d’or à quatre fasces de gueules, au lion d’argent brochant (seigneurie d’Alfter).

Trois casques, le 3e couronné.

Cimier:

  1. Deux saumons adossés, la tête en bas.
  2. Deux oreilles d’âne, de gueules et d’argent.
  3. Une jambe et cuisse de cerf au naturel, le sabot en haut.

Sources du Dr. Loutsch:

(Siebmacher ancien/Vannérus, op. cit.[Vannérus: Les comtes de Salm en Ardenne, extrait des Annales d’Arlon, 1919 et 1920. et/ou Les anciens dynastes d’Esch sur la Sûre, O.H. 1909, pp. 206 et ss.?).

C’est ainsi que les armes furent portées à partir de la deuxième moitié du XVIe siècle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Neuerbourg

Armes:


D’argent à l’écusson de gueules, au lambel à cinq pendants d’azur.

Sources du Dr. Loutsch:

(W.A.: Frederic de Nebce, qui doit être Frédéric II de N. cit. 1242-78).
variantes:
Deux sceaux cités de 1277, du même, le premier portant simplement l’écusson en coeur, le second à l’écusson en coeur, écu à la bordure.
(O.G./Hauptmann: Zehn mittelrheinische Wappengruppen, Jahrbuch «Adler», 1900).
Branche cadette des comtes de Vianden . Il se pourrait aussi qu’ils aient porté les armes de Vianden ancien, comme leurs propres cadets, les sires de Brandenbourg l’ont fait.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 607

Printz

Armes:


Un rateau, ou lambel à cinq pendants en fasce, accompagné de deux étoiles à six rais, une en chef, une en pointe.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Sect. Hist. Localités: Esch-sur-Alzette).
Sceau de Jean Printz, échevin de Thionville, 22-VIII-1564. Famille qu’on trouve à Thionville, Wolmerange, Dudelange, Esch-sur-Alzette, qui s’est surtout illustrée par sa branche arlonaise au XIXe siècle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 654

Walcourt

Armes:


D’or à l’aigle de gueules, becquée, membré e et larguée d’azur, au lambel à trois ou cinq pendants d’azur brochant.

Cimier:

Un chapeau d’hermine sommé d’une tête d’homme à la barbe de sable.

Sources du Dr. Loutsch:

(G./S.A.R. IV, pp. 191-192).

Bien que cette famille soit surtout répandue en Namurois et en Hainaut, elle est la souche d’un grand nombre de familles luxembourgeoises. Il est évident, qu’à l’origine les armes n’étaient pas brisées d’un lambel.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 801