contourné

Bussang (F)

Blason

Ecartelé au 1° de sinople à un chalet d’argent ouvert de sable et couvert de gueules, au 2° d’azur à une truite d’argent contournée mise en fasce, au 3° d’or à un sapin arraché de sinople et au 4° d’or à deux montagne de sinople d’où s’écoule une rivière d’argent.

Schleswig-Holstein

Parti: au I d'or à deux lions passants contournés d'azur, au II de gueules à un "Nesselblatt" d'argent.

Hauptstadt: Kiel

Gegründet: 1949

Französische Blasonierung:

Armes:

Parti: au I d’or à deux lions passants contournés d’azur (Schleswig/Danemark), au II de gueules à un “Nesselblatt” d’argent (Holstein/Schauenburger).

Offizielle Wappenbeschreibung

Das Wappen Schleswig-Holsteins ist gespalten: Im heraldisch rechten Feld (also für den Betrachter links) befinden sich auf goldenem Grund zwei blaue, nach innen gewandte, rot bewehrte, übereinander schreitende Löwen. Die Schleswigschen Löwen sind dem dänischen Wappen entnommen. Im heraldisch linken Feld befindet sich das holsteinische Nesselblatt, ein altes Symbol, das auch schon von den Schauenburger Landesherren übernommen wurde (Grafen von Schauenburg und Holstein, Grafschaft Schaumburg, Schaumburg-Lippe). Dieses Nesselblatt ist silber auf rotem Grund.

Quelle:http://de.wikipedia.org/wiki/Wappen_Schleswig-Holsteins

Parti: au I d'or à deux lions passants contournés d'azur, au II de gueules à un "Nesselblatt" d'argent.

Salm-Reifferscheid – parfois

Armes:


Écartelé: au I parti de Salm (d’argent à deux saumons adossés de gueules) et de Reifferscheid (d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur), au II de gueules semé de billettes (parfois couchées) d’argent, au lion du même brochant (seigneurie de Bedbur), au III de la seigneurie d’Alfter (d’or à quatre fasces de gueules, au lion contourné d’argent brochant), au IV d’or au lion d’argent (seigneurie de Hackenbroich). Sur le tout de Dyck (d’argent à trois losanges de gueules).

Trois casques, le troisième couronné.

Cimier:

  1. Deux saumons adossés, la tête en bas.
  2. Deux oreilles d’âne, de gueules et d’argent.
  3. Une jambe et cuisse de cerf au naturel, le sabot en haut.

Sources du Dr. Loutsch:

(R./Ex-libris du comte Eric-Adolphe de Salm-Reifferscheid, 1619-1678, collection de l’auteur [Dr. Loutsch]).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699

Biwitz, dit de Lullange – variante

Armes:


Écartelé, aux I et IV d’or à la demi-aigle (de sable?) mouvant de la partition, aux II et III de sable au lion de …, celui du III contourné; sur le tout de gueules à une tour de .. .accompagnée en pointe d’un mont (sur lequel la tour n’est pas posée.)

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Sect. Hist. Localités, Lullange: Nombreux cachets de Maximilien de Biwitz de Lullange, e. a.: de 1766.)
Un titre de Baron fut accordé par lettres de Marie-Thérèse du 4-II-1777 à Ignace-François de Biwitz, seigneur de Lullange, résidant à Hollerich, «son ayeul François de Biwitz, adjudant général des armées de feu l’Empereur Charles VI aurait été créé baron, mais serait mort avant de pouvoir faire enregistrer le titre». Le diplôme lui permet de sommer ses anciennes armes d’une couronne de baron, mais malheureusement ces armes ne sont pas décrites. Sur cette famille, voir O.H. 1896, P. 29.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 238

Schenck de Niedeggen

Armes:


De sable au lion contourné d’or, armé et lampassé de gueules.

Cimier:

Le lion issant (parfois entre un vol de sable).

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./W./Arch. Lux. Sect. Hist. Localités: Fouhren: Cachet de Jean-Guillaume Schenck de Niedeggen/Arch. Ansembourg: XXXI: Cachet de Régine-Elisabeth Schenck de Niedeggen, d’Echternach, 23-XII-l 751).

la branche luxembourgeoise de cette famille allemande a en tout cas porté le lion contourné.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 711

Maringh – variante 2

Armes:


Écartelé: aux I et IV de Maringh, qui est d’argent (au chevron d’azur), accompagné de deux épis de froment sec au naturel en face, et d’une rose renversée d’or (tigée et feuillée) de sinople. aux II et III d’argent au crampon contourné de sable, pour Bubange.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not. Schwab, 1768, no 26).

Cachet dont se sert Anne-Sibylle de Zorn, épouse de Charles-Emmanuel de Maringh, seigneur de Bubange, en 1768. Il était le fils de Pierre, premier cité.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 555