bourdon

Rouvroy (B)

D'or à deux bourdons de pélerin d'azur passés en sautoir accompagnés en chef d'une coquille de gueules.

D’or à deux bourdons de pélerin d’azur passés en sautoir accompagnés en chef d’une coquille de gueules.

DC 11.1.1977
AR 16.9.1977
MB 29.10.1977

D'or à deux bourdons de pélerin d'azur passés en sautoir accompagnés en chef d'une coquille de gueules.

Musset

Armes:


Deuxbourdons de pèlerin en sautoir, accompagnés de trois coquilles, deux aux flancs, une en pointe.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Arlon, Guirsch/Arch. Ansembourg, VIII).
Sceaux de Jacquemin de Longwy (= Musset), échevin d’Arlon, 18-II-1507, de Henri Musset, 10-IV-1509, échevin d’Arlon, 13-111-1531, échevin et lieutenant-prévôt d’Arlon. Je ne sais pour-quoi la branche d’Arlon a porté des armes si différentes. Peut-être branche [DE: de la famille Musset] non anoblie ayant fait un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 599

Hewerdingen, dit de Kewenich

Armes:


D’or à trois bourdons de pèlerin de sable ou au naturel rangés en pairle, les pointes au centre, accompagnées de trois roses de gueules posées 1 – 2.

Casque couronné.

Cimier:

Une rose.

Sources du Dr. Loutsch:

(N.M., sans nom/Arch. Arlon, Guirsch, Reuland, et Fonds Trappé: Sceaux d’Anne-Elisabeth de H, dite K., veuve de Montplainchamps, 1667 et 1669/Vannérus: Familles seigneuriales de Bettendorf et de Kewenig, O.H. 1933/B., qui indique à Kewenich: De.. à la rose de gueules au centre, accompagnée de trois bourdons de pèlerin de sable qui y aboutissent, etc., ce qui repose sur une erreur).
Les Saurzapf, échevins d’Arlon (voir ce nom) au début du XVe siècle, devinrent d’abord seigneurs de Habergy (= Heverdingen) et en prirent le nom, puis seigneurs de Kewenig.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 433

La Fontaine – variante 3

Armes:


D’or à deux bourdons de pèlerin de gueules posés en sautoir, brisé en chef d’une coquille de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./M.W.).
Cette famille originaire de Marville a possédé le fief d’Harnoncourt depuis la fin du XVIe, et en a relevé le nom. Titre de vicomte accordé par Charles II le 17-X-1678 (Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., IV, P. 2433) à Jean de La Fontaine, seigneur d’Harnoncourt, à porter sur la terre d’Harnoncourt. Sur cette famille émigrée en Autriche, voir: Graf von Harnoncourt: Gesammelte Nachrichten über die Familie der Grafen de La Fontaine d’Harnoncourt-Unverzagt, Wien, 1894.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 491

La Fontaine (Marville)

Armes:


D’or à deux bourdons de pèlerin d’azur posés en sautoir, brisé en chef d’une coquille de gueules.

Cimier:

Un lion d’or, lampassé et criné de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./K./N./N.M./D.R./R.).
Cette famille originaire de Marville a possédé le fief d’Harnoncourt depuis la fin du XVIe, et en a relevé le nom. Titre de vicomte accordé par Charles II le 17-X-1678 (Arch. Lux. Régistrature Cons. Prov., IV, P. 2433) à Jean de La Fontaine, seigneur d’Harnoncourt, à porter sur la terre d’Harnoncourt. Sur cette famille émigrée en Autriche, voir: Graf von Harnoncourt: Gesammelte Nachrichten über die Familie der Grafen de La Fontaine d’Harnoncourt-Unverzagt, Wien, 1894.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 491