accompagné

accompagné Adjektiv mit dem man angibt, dass um eine Hauptfigur herum, sich noch weitere Figuren befinden.

Beschreibung

Einige Beispiele

Die Moll aus Tirol führten:

D’azur au chevron ployé d’or accompagné de trois étoiles du même.

Es ist hier nicht nötig zu sagen, wo sich die Sterne befinden, es sind drei Felder um den Sparren rum, also in jedem eines.

Das Land Thüringen führt:

D’azur au lion burelé de huit pièces de gueules et d’argent, armé et couronné d’or, accompagné de huit étoiles d’argent.

Hier wurde ebenfalls darauf verzichtet anzugeben wo die Sterne sich befinden, der Künstler zeichnet sie dahin wo er Platz findet. Wichtig ist, dass es nicht mehr und nicht weniger als 8 sind.

Die Staudt de Limbourg führten:

D’azur à la barre d’or, accompagnée en chef d’une étoile à six rais d’or, en pointe de trois feuilles de tilleul d’argent rangées en barre.

Die Rapedius de Berg führten:

D’azur à la bande d’or accostée de deux étoiles à six rais du même.

Hier verwendete man aber das Wort “accosté”, accompagné hätte dasselbe beschrieben.

Die Avillers führten:

De sable à la croix d’or accompagnée au premier canton d’une fleur de lis du même.

Als letztes Beispiel gebe ich noch, das Wappen der Goblé:

D’or à trois merlettes de sable, accompagnées en abîme d’une moucheture d’hermine de sable, au chef cousu d’argent, au maillet accosté de deux étoiles, le tout de gueules.

Hier hat sich der Autor der Blasonierung [blason], um einen besonders reichhaltigen Wortschatz bemüht, um nicht immer dasselbe Wort zu benutzen. Wie die Merletten [merlette] angeordnet sind sagte er gar nicht, also gilt die Standardsituation 3-1, sagt aber dass sie in der Mitte [en abîme] von einer [moucheture] begleitet [accompagné] sind, derweil der Hammer [maillet] von zwei Sternen beseitet [accosté] wäre.

Bezeichnung in verschiedenen Sprachen

Französisch Accompagné
Deutsch Begleitet
Englisch Accompanied
Italienisch
Spanisch

Siehe auch Rolland et Bender (1903).

Einordung

attribut / définissant l’emplacement

Beschreibung durch klassische Heraldiker in französischer Sprache

Claude-François Ménestrier (1631-1705)

schrieb 1696 in der La nouvelle méthode raisonnée du blason

Accompagné, Ce dit de quelques pieces honorables, quand elles en ont d’autres en séantes partitions. Ainsi la Croix se dit accompagnée de quatre étoiles, de quatre coquilles, de seize alerions de vingt billettes, & quand ces choses sont également disposées dans les quatre cantons qu’elle laisse vuides dans l’Ecu. Le Chevron peut être accompagné de trois croissans, deux en chef, & un en pointe, de trois roses, de trois besans, &c. La Fasce peut être accompagnée de deux lozanges, deux molettes, deux croisettes, &c. L’une en chef, l’autre en pointe, ou de quatre tourteaux, quatre aiglettes, &c. deux en chef & deux en pointe. Le Pairle peut être accompagne de trois pieces semblables, une en chef, deux en flanc: le Sautoir de quatre, une en chef, une en pointe, deux aux flancs. On dit le même des pieces mises dans le sens de celles-là, comme deux clefs en sautoir, trois poissons mis en pairle, &c.

Joseph Martin (19.JH)

schrieb 1824 in den termes du blason zu seinem Cours abrégé de blason:

On se sert de ce mot en parlant de quelques pièces honorables, quand elles en ont d’autres en séantes partitions: ainsi, la croix se dit accompagnée de quatre étoiles, de quatre coquilles, de vingt billettes, de seize alérions, etc., quand ces choses sont également disposées dans les quatre cantons qu’elle laisse vides dans l’écu; le chevron peut être accompagné de trois croissants, deux en chef et un en pointe; de trois roses, de trois besants, etc.; la fasce peut être accompagnée de deux losanges, deux croisettes, etc.; l’une en chef, l’autre en pointe, ou de quatre tourteaux, deux en chef et deux en pointe; le pairle peut être accompagné de trois pièces semblables, une en chef, deux en flanc; le sautoir de quatre, une en chef, une en pointe et deux en flanc.

Man merkt dass Martin bei Ménestrier mehr als nur abgekupfert hat.

Charles Grandmaison (1824-1903)

schrieb 1852 im dictionnaire alphabetique des termes du blason zu seinem Werk “Explication et la description des termes et figures usités dans le blason”:

Accompagné,
se dit de quelques pièces honorables, quand elles en ont d’autres en séantes partitions ; ainsi la croix se dit accompagnée do quatre étoiles, de quatre coquilles, de seize alertons, de vingt billettes, et quand ces choses sont également disposées dans les quatre cantons qu’elle laisse vides dans l’écu. Le chevron peut être accompagné de trois croissants, deux en chef et un en pointe, de trois roses, de trois besants, etc.
La fasce peut être accompagnée de deux losanges, deux molettes, deux croisettes, etc., l’une en chef et l’autre en pointe, ou de quatre tourteaux, quatre aiglettes, ou, deux en chef et deux en pointe. Le pairle peut être accompagnée de trois pièces semblables, une en chef, deux en flanc; le sautoir de quatre, une en chef, une en pointe, deux aux flancs. On dit le même des pièces mises dans le sens de celles-là, comme deux clefs en sautoir, trois poissons mis en pairie, etc.

Henri Gourdon de Genouillac (1826 – 1898)

schrieb 1853 im Vocabulaire héraldique seiner Grammaire héraldique :

accompagné – attribut des pièces principales entourées d’autres pièces ou figures.

Simon de Boncourt (19. JH)

schrieb 1885 im Dictionnaire héraldique der Grammaire du blason:

ACCOMPAGNÉ, se dit des pièces honorables lorsqu’elles en ont d’autres en sécantes partitions.

Rietstap (1828-1891)

schrieb 1884 im Dictionnaire des termes du blason der Einleitung zum Armorial Général:

se dit de pièces qui en ont d’autres près d’elle, et dans ce cas principalement d’une pièce placée au centre de l’écu (I, 68; II, 37, 55, 56, 61, 62, 63, etc.).

L.-A. Duhoux d’Argicourt

schreib 1899 in seinem Werk l’Alphabet et figures de tous les termes du blason:

ACCOMPAGNÉ, ÉE. On appelle, dans le blason, pièces honorables, ou pièces du premier ordre, celles qui, dans leur largeur la plus ordinaire, remplissent à peu près le tiers de l’écu, qui en occupent les principales places, et dont les extrémités touchent ses bords. Ces pièces sont souvent Accompagnées d’autres pièces de moindre valeur dans le blason. Le mot Accompagné convient à la fasce, au chevron, au pairle, à la pile, etc., mais pas au chef qui dans ce cas est dit chargé.

Une ou plusieurs bandes sont Accompagnées lorsqu’elles ont à leurs côtés, des pièces ou meubles de longueur dans leur position naturelle, c’est-à-dire perpendiculaire car si ces pièces ou meubles étaient inclinés en diagonale dans le sens de la bande, celle-ci serait accotée.

Accompagné, se dit aussi du lion, de l’aigle, de divers animaux quadrupèdes, volatiles, ou reptiles, lorsque quelques meubles ou pièces, se trouvent dans leurs positions naturelles, au-dessus, au-dessous, ou aux côtés.

Léon Jéquier (1905-1996) und D.L. Galbreath (1884-1949)

In dem 1977 erschienenen Überarbeitung des Werkes von Galbreath schrieb Jéquier im “Manuel du blason”:

Michel Pastoureau (1947-)

schrieb in der 5. Auflage (2008) des 1979 in Paris erschienenem Traité d’héraldique

Accompagné. Qualifie la figure principale de l’écu lorsqu’elle a à ses côtés des figures secondaires.

Häufigkeit in meiner Datenbank


Bei Wörtern mit Umlauten funktioniert der Datenbankaufruf zur Zeit nicht richtig.

61 hier verzeichneten Wappen

A

Adenau, Verbandsgemeinde, Anvers, Arches (en Vosges) (F), AUTEL, Jean-Frédéric, comte d'

B

Bagge de Sorderby (Danemark), Banckert dit van Trappen (Zélande), Belloeuvre de Charbon (Maine), Billehé de Valensart, Boës (Bavière), Boeykens (Flandre), BOUFFLERS, Louis-François, comte, puis duc de, Bryas

C

Capellen, van der (Gueldre), Claret (Comtat-Venaissin), coq, Crits (Bruges), croissant, Cunynghame (Ecosse)

D

Dam van Isselt (Pays d'Utrecht), Didelot (Lorraine)

F

Faille (Gand, Anvers, Hollande), fleur de lis, Frantz

G

Gevaerts (Hollande)

H

Hénault (Picardie, Champagne), Holocati (Milan), Humain ou Humyn - armes augmentées

J

Joutz - variante, Jouve (Languedoc), Jungers, Jacques-Pierre-Louis

K

Kinschot, van (Zélande, Hollande)

L

Laittre - brisure - 1, Laittre - brisure - 2, Laittre - brisure - 3, Landscheid - variante 2, Le Joeusne ou Lejoeune - variante, Lewis de Harpton (Comté de Radnor (Pays de Galles)), lion, Long, du (Guyenne)

M

Macher, ou Macheren - variante, Massu - variante, Mergez, Meujot (Maine), Moll (Tyrol)

N

Nauta (Frise), Neunheuser

P

Prel (Pays de Liège)

R

Rummel-Heltzingen-variante

S

Saurfeld, Sorfeld, Survelt, ou Strainchamps - variante 1, Simonis - variante, Singendonck (Gueldre, Hollande), Soy d'Assenois - emprunté, Staudt de Limbourg - variante 2, Staudt de Limbourg - variante 2, Staudt de Limbourg - variante 2 "boules", Stourton lord Stourton (Yorkshire)

T

Thüringen

V

Vosch van Avesaet (Hollande)

W

Walpole comte d Orford (Norfolk), Westerwyck (Flandre), Worms

Französisches Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Emplacement_des_figures_h%C3%A9raldiques
Deutsches Wikipedia https://de.wikipedia.org/wiki/Liste_heraldischer_Begriffe
Englisches Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_heraldic_charges
Spanisches Wikipedia https://es.wikipedia.org/wiki/Anexo:Muebles_her%C3%A1ldicos
Armoiries-blason.org http://www.blason-armoiries.org/heraldique/a/accompagne.htm
Sonstiges

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.