Sprang (Ville de Harlem)

De gueules à deux croissants adossés d'or, supportant chacun de son sommet une molette colletée d'argent, au filet en croix d'argent, fiché dans un tertre isolé de sinople, les trois autres extremités fleurdelisées d'argent, la traverse brochante sur les croissants, ladite croix surmontée d'une quintefeuille d'argent.

Provenance: Ville de Harlem

Armes:

De gueules à deux croissants adossés d’or, supportant chacun de son sommet une molette colletée d’argent, au filet en croix d’argent, fiché dans un tertre isolé de sinople, les trois autres extremités fleurdelisées d’argent, la traverse brochante sur les croissants, ladite croix surmontée d’une quintefeuille d’argent.

Quelle:

Armorial de Rietstap, Planche 5 Wappen Nummer 35

De gueules à deux croissants adossés d'or, supportant chacun de son sommet une molette colletée d'argent, au filet en croix d'argent, fiché dans un tertre isolé de sinople, les trois autres extremités fleurdelisées d'argent, la traverse brochante sur les croissants, ladite croix surmontée d'une quintefeuille d'argent.

Hamburg

De gueules au château d'argent, issant de la pointe, crénelé de 7 pièces à trois tours. La tour du milieu plus élevée, couronnée par une coupole et une croix, les deux tours aux extrémités, crénélés de 4 pièces et surmontés par une étoile à 6 rais, également d'argent.

Hauptstadt: Stadtstaat!

Gegründet: 1949

Französische Blasonierung:

Armes:

De gueules au château d’argent, issant de la pointe, crénelé de 7 pièces à trois tours. La tour du milieu plus élevée, couronnée par une coupole et une croix, les deux tours aux extrémités, crénélés de 4 pièces et surmontés par une étoile à 6 rais, également d’argent.

Offizielle Wappenbeschreibung

Das Wappen des Landes (Stadtstaat), wie auch die Flagge und die Landesfarben weiß-rot sind in der Verfassung Hamburgs (Artikel 5) festgelegt.

In Rot eine hervorkommende silberne Burg mit geschlossenem Rundbogentor, auf dem Zinnenkranz mit sieben Zinnen drei Türme, die beiden Äußeren vierfach gezinnt und von je einem sechszackigen silbernen Stern überhöht, der mittlere großer mit Kuppel, darauf ein Knauf und ein Kreuz.

Quelle:

http://de.wikipedia.org/wiki/Landeswappen_Hamburgs
http://pro-heraldica.de/blog/wappen-hamburg/

De gueules au château d'argent, issant de la pointe, crénelé de 7 pièces à trois tours. La tour du milieu plus élevée, couronnée par une coupole et une croix, les deux tours aux extrémités, crénélés de 4 pièces et surmontés par une étoile à 6 rais, également d'argent.

Bernadotte

Armes:


Tiercé en pairle patté d’or renversé, à dextre tiercé en bande d’azur, d’argent et de gueules, au gerbillon d’or, lié et enrubanné de même, à sénestre d’azur au pont de trois arches d’argent supportant deux tours et mouvant d’une rivière de même, surmonté d’une aigle de sable empiétant un foudre d’or en fasce,

et accompagné en chef du sept étoiles de même figurant la constellation de la grande ours e; En pointe d’azur à l’agneau pascal passant d’argent. Couronne ducale spéciale: à six pointes coniques, dont trois surélevées à perles.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Diplômes de noblesse, H. 55).
Il paraît assez surprenant de trouver dans un armorial luxembourgeois des princes de la maison royale de Suède. Mais il s’agit de concession de titres, avec incorporation dans la noblesse luxembourgeoise pour des princes de la maison de Suède ayant fait des mariages morganatiques. En premier lieu le 2 avril 1892 le Grand-Duc Adolphe concéda le titre de comte de Wisborg à son neveu le prince Oscar-Charles-Auguste Bernadotte, en second lieu la Grande-Duchesse Charlotte concéda le même titre le 2 juillet 1951 aux princes Sigvard-Oscar-Frédéric, Carl-Johan-Arthur et Gustav-Lennart-Nicolas-Paul Bernadotte, avec les armes ci-dessus décrites.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 224

Salm-Reifferscheid – variante

Armes:


Écartelé: au I parti de Salm (d’argent à deux saumons adossés de gueules) et de Reifferscheid (d’argent à l’écusson de gueules surmonté d’un lambel à cinq pendants d’azur), au II de gueules semé de billettes (parfois couchées) d’argent, au lion du même brochant (seigneurie de Bedbur), au III d’or au lion d’argent (seigneurie de Hackenbroich), au IV de la seigneurie d’Alfter (le lion parfois contourné). Sur le tout de Dyck (d’argent à trois losanges de gueules).

[Idem, les quartiers III et IV inversés.]

Sources du Dr. Loutsch:

(Ancien Siebmacher, premier supplément).

Les armes furent portées ainsi depuis le début du XVIIe siècle. La famille se subdivisa ensuite en plusieurs branches qui toutes émigrèrent en Autriche et n’intéressent plus le Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 699