Vrays

Armes:


D’argent au bras de femme paré, mouvant du sénestre, tenant une bague.

Sources du Dr. Loutsch:

(Hauptmann: Zehn mittelrheinische Wappengruppen; Jahrbuch «Adler» 1900, P. 9).
Jean Vrays, châtelain de Neuerbourg (XIVe siècle).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 797

Colnet d’Huart

Armes:


Parti au I de Colnet, qui est d’argent au sénestrochére de gueules, paré d’argent, mouvant du flanc vers la pointe, la main gantée d’or portant sur le poing un faucon au naturel chaperonné de gueules, et accosté de deux branches de fougère de sinople, ou au naturel, au II d’Huart, qui est d’argent à une branche de houx de sinople de 5 feuilles, fruitée de gueules, issant de trois flammes de gueules.

Armes portées par cette branche luxembourgeoise de la famille, qui a habité le château de Bertrange près de Luxembourg.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 297

Leyen [von der ] – variante

Armes:


De sable au sénestrochère paré d’une manche à sac d’argent, ornée d’or, tenant une bague du même, le champ semé de croisettes parfois recroisettées, au pied fiché .

Sources du Dr. Loutsch:

(Hauptmann: Zehn mittelrheinische Wappengruppen, Jahrbuch «Adler» 1900/S.A.R. II. P. 331).
Originaire de Ley près d’Urzig sur Moselle, pays de Trèves, vassale de Luxembourg au XIV’, alliances luxembourgeoises. Généalogie dans Möller, IV. Il est parfois difficile de distinguer les trois familles qui précèdent.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 518

Gladt

Armes:


Parti, au I de gueules à la barre d’argent chargé de trois coquilles d’or, au II d’or à une main de carnation parée de gueules, mouvant en pointe du flanc sénestre de écu, en bande, empoignant une couleuvre au naturel.

Sources du Dr. Loutsch:

(Tableau des abbés d’Echternach/O.H. 1952, IV, P. 75: pour qui le champ du II de la partition est d’azur, ce qui paraît être une erreur).
Armes de Dom Jean Glatz, 61e abbé d’Echternach, de 1586 à 1594. Voir O.H. 1952, IV, P. 68.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 388