oiseau

Vigneul

Armes:


Coupé, en chef d’argent à trois oiseaux (corbeaux?) volants de sable, posés 1 et 2, en pointe de gueules au cheval courant d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(J./Arch. Lux. X, 29: cachet de Jean-François Vigneul, sgr. d’Aigrement, 8-111-1759, où tous les meubles sont contournés).
Seigneurs d’Aigremont et de Mathon au XVIIIe siècle.
Voir Ruppert, p. 179.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 790

Thierry, Roi de Nouka Hiwa

Armes:


Écartelé: aux I et IV parti de trois traits, les trois premiers coupés, qui font 7 quartiers: aux 1 et 6 coupé en chevron d’azur et de gueules, au chevron d’or brochant, accompagné en chef de deux tours de …, en pointe d’un lion de .. . aux 2 et 4 d’azur au chevron d’or, accompagné de trois tours de …, aux 3 et 5 d’argent au lion de …. Le 7 de gueules à la croix d’argent. Aux II et III contre- écartelé d’azur et de gueules, à un oiseau empiétant un rameau de . . . brochant.

Couronne exotique.

Tenants:

Deux guerriers maoris, armés de lances.

Sources du Dr. Loutsch:

(L. Wirion, Annuaire de la Société héraldique luxembourgeoise, 6-7, 1953-54, P. 57.)
Armes portées par Charles de Thierry, de la famille précédente, qui s’était proclamé roi de Nouka-Hiva, et chef souverain de la Nouvelle-Zélande, entre 1825 et 1860. Nouka-Hiva est le nom indigène de l’archipel des Marquises, et en effet, Charles de Thierry avait été proclamé chef des chefs par les chefs indigènes. Voir l’article de L. Wirion, cité.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 761

Murray – variante

Armes:


Coupé, en chef trois traits de partition en chaussé, qui font trois quartiers:

En pointe parti, à dextre taillé, à sénestre tranché, qui font quatre quartiers:

Sur le tout d’argent au cor de chasse de sable, virolé et lié en lac de gueules, au chef d’azur à trois étoiles d’argent.

Couronne de comte.

Cimier:

Le cor de chasse du surtout.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not. Fischer, fixé à un acte du 22-II-1765: cachet de Joseph, comte de Murray, général-major, 5-X-1764).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 598

Paschasius, ou Paschasi – variante 2

Armes:


Coupé, d’or à un oiseau contourné de sable, aux ailes essorantes, posé sur un anneau mouvant du Coupé, et de gueules à trois barres de sable.

Sources du Dr. Loutsch:

(Gourdet, douteux).
Armes portées par Richard Paschasius, ou Paschasi, abbé d’Echternach de 1657 à 1667, natif de Betur, d’une famille de la région de Bastogne. Ce sont bien des armes de famille, d’autres membres ayant porté ces armes (voir Gourdet).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite

Rossignon

Armes:


Un arbre terrassé , surmonté d’un oiseau (rossignol).

Cimier:

Le rossignol de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. not. Broucq, 1734, no 102/Arch. not. Bofferding, 17-VI-1768).
Cachet de Marie-Catherine Itzius, veuve de Nicolas Rossignon, ces armes acollées aux armes Itzius, 3-I-1733, et 14-IV-1762 (Dans ce dernier acte, testament, Suzanne Itzius se sert du cachet de feue sa soeur Mme Rossignon, pour sceller son testament).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 689