Schramm

Armes:


Deux pals accostées des lettres A et S, chacune de celles-ci sommée et soutenue d’une étoile, le tout enclos dans une couronne de feuilles (sans écu).

Sources du Dr. Loutsch:

(Jules Vannérus: La famille Schramm de Larochette, O.H. 1919, 1920, 1921./M.W.).
Sceau porté par Adam Schramm, bailly de Larochette, 1648, 1654, auteur de la famille qui suit. Il ne s’agit pas à proprement parler d’armoiries, mais d’un emblème personnel.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 722

Quirini ou Quiriny

Armes:


Parti, au I d’argent à la lettre A de gueules, cantonnée de quatre parallèlogtammes écartelés d’or et de gueules, au II d’azur au compas ouvert d’or accompagné de trois merlettes du même, deux en chef, une en pointe.

Cimier:

Une merlette de l’écu.

Sources du Dr. Loutsch:

(R.de B.).

Famille ayant obtenu reconnaissance de noblesse par le comte de Zeyll le 10 novembre 1774, d’origine italienne, établie en Allemagne au XVIIIe siècle, puis aux Pays-Bas, dit R. de B..

Sont-ce là les armes des Quiriny établies à Luxembourg au XVIIIQ siècle? Je ne saurais l’affirmer, mais c’est vraisemblable, car ils étaient originaires de Malmédy? (voir Ruppert, P. 101).

  • En tous cas, l’avocat Quiriny se servait le 3-III-1781 du cachet de son beau-frère Francq (au griffon), (Arch. Lux. Sect. Hist., Archives Cobreville),
  • et le 25-II-1792, d’un cachet Écartelé, aux I et IV un crâne, au II une tête et col de boeuf, au III une anille, avec comme

    Cimier:

    Panifie (même source).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 658