Villers (Grignoncourt)

Armes:


Écartelé:

sur le tout de gueules à trois étoiles d’argent rangées en bande, entre deux cotices du même (Villers ).


Trois casques couronnés.

Cimier:

  1. Le lion du III, issant et contourné.
  2. Un buste d’homme habillé du surtout, coiffé d’un bonnet pointu de gueules.
  3. Un vol à l’antique aux armes du IV.

Supports:

A dextre une licorne d’or, à sénestre un lion d’or (ou deux léopards lionnés au naturel).

Devise:

ACCUEILLANCE DE VILLERS.

Sources du Dr. Loutsch:

(N./R./S.L.).

Titre de marquis avec érection en comté de la terre de Grignoncourt, qui aurait été accordé à cette famille au XVIIe siècle par le roi Philippe IV, roi d’Espagne. Famille éteinte récemment.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 793

Mellier – variante

Armes:


A trois pals, au chef d’hermines.

Sources du Dr. Loutsch:

(Vannérus op. cit., sceaux de Thibaut 1err, fils de Hugues, 1258, d’Arnould, fils de Thibaut, 1278, et enfin Thibaut fils d’Arnould, en 1301).
On ne sait pourquoi les Mellier ont aussi radicalement changé leurs armes. Sur cette famille, voir Vannérus: op. cit.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 565

Manchette (dit de Rouelle)

Armes:


D’hermines à une hure de sanglier de sable, défendue d’argent.

Casque couronné.

Cimier:

Une hure de sanglier de écu, couronnée d’or.

Supports:

A dextre un Indien couronné, couvert de plumes d’argent et de gueules, armé en sa dextre d’un arc tendu, fiché en terre, ayant un carquois au dos; à sénestre un
sauvage couronné et ceint de feuilles de lierre de sinople, portant sa massue de la sénestre, posée sur l’épaule.

Sources du Dr. Loutsch:

(Vannérus: Documents concernant le fief de Niederwampach, O.H.,1904, P. 126/Arch. Lux. not. Taffler, 1703, no 47: Cachet de Charles de Manchette de Rouelle, écuyer).

Famille de robe, originaire du baillage de Saint-Mihiel, en Barrois, fixée à Wiltz au XVII siècle. Reconnaissance de noblesse par lettres-patentes du 16 décembre 1699. Voir Vannérus, op. cit. et O.H. 1911, P. 262.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 546

Reuter

Armes:


Tiercé en écusson: 1) vairé de pourpre et d’argent, 2) De gueules au signe des chevaliers légionnaires, 3) d’hermines plain.

Bonnet des chevaliers de l’Empire. (Révérend, op. cit./M.W.).
Titre de chevalier d’Empire (et non pas noblesse d’Empire, comme dit M.W., ce qui est un non-sens) le 9 août 1809, pour Nicolas Reuter (1759-1828) Conseiller au Conseil Souverain, Député au Corps législatif, Conseiller de préfecture, puis, en 1816, procureur d’État. Famille de Luxembourg, mais également originaire d’Aix-sur-Cloie, de mème souche que les Reuter de Bofferdange.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 678