Strenge

Armes:


De sable à deux hallebardes d’argent, emmanchées d’or, passées en sautoir, cantonnées de quatre molette d’or.

Casque couronné.

Cimier:

Une des molette d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Cartulaire de Geisen).
(..)
Ancienne famille bourgeoise, officiers de Lenningen et clercs-jurés de Grevenmacher au XVIe siècle, avocats et greffiers au Conseil Provincial au XVIIe siècle. Les armes dérivent sans doute de celles de Melchior Worm, échevin de Remich de 1543 à 1547 (Deux hallebardes en sautoir) dont la fille avait épousé Jean Strenge, mayeur de Lenningen, ancêtre de la famille. Des Streng
en Alsace, certainement des descendants, ont fait enregistrer des armes analogues en 1696: Jean-Paul Streng, prévôt de la ville de Ruffach portait: De gueules à deux hallebardes d’or, en sautoir, ferrées d’argent, accompagnées de trois étoiles à six rais d’or, deux aux flancs, une en pointe, et N. Streng, chanoine à Lautenbach: De gueules à deux épées d’argent garnies d’or, en sautoir, accompagnées de trois étoiles à cinq rais, deux aux flancs, une en pointe (d’Hozier: Armorial Général de France, Généralité d’Alsace). Sur cette famille, voir O.H. 1936, P. 36 et Bruck: Bourses d’Études, Bourse STRENGE.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 750

Strenge – variante 2 (douteux)

Armes:


D’argent à deux hallebardes de sable en sautoir.

Sources du Dr. Loutsch:

(N. M.W., peut-être les armes Worm?).

Ancienne famille bourgeoise, officiers de Lenningen et clercs-jurés de Grevenmacher au XVIe siècle, avocats et greffiers au Conseil Provincial au XVIIe siècle. Les armes dérivent sans doute de celles de Melchior Worm, échevin de Remich de 1543 à 1547 (Deux hallebardes en sautoir) dont la fille avait épousé Jean Strenge, mayeur de Lenningen, ancêtre de la famille. Des Streng
en Alsace, certainement des descendants, ont fait enregistrer des armes analogues en 1696: Jean-Paul Streng, prévôt de la ville de Ruffach portait: De gueules à deux hallebardes d’or, en sautoir, ferrées d’argent, accompagnées de trois étoiles à six rais d’or, deux aux flancs, une en pointe, et N. Streng, chanoine à Lautenbach: De gueules à deux épées d’argent garnies d’or, en sautoir, accompagnées de trois étoiles à cinq rais, deux aux flancs, une en pointe (d’Hozier: Armorial Général de France, Généralité d’Alsace). Sur cette famille, voir O.H. 1936, P. 36 et Bruck: Bourses d’Études, Bourse STRENGE.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 750

Worm

Armes:


Deux hallebardes adossées passées en sautoir.

Sources du Dr. Loutsch:

(S.A.R. IV, P. 289).
Sceau de Melchior Worm, lieutenant-mayeur de Remich de 1534 à 1536, échevin de Remich de 1543 à 1547. Sa fille épousa Jean Strenge, et leur descendance reprit ses armes avec modifications.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 831

Dunesme

Armes:


Écartelé au I d’azur à la barre d’or, au II des barons militaires (de gueules à l’épée montante d’argent), au III d’argent au fer de hallebarde d’azur, au IV d’or à une tête de Méduse de sable.

Sources du Dr. Loutsch:

(M./N./R./Révérend: Armorial de l’Empire).

Famille de barons d’Empire, originaire de Champagne, qui a résidé pendant deux générations à Luxembourg, début XIXe siècle.

Alliances luxembourgeoises.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 330

Eberhard

Armes:


D’argent au lion de gueules, couronné d’une couronne à perles d’or, tenant des deux pattes une hallebarde de sable.

Cimier:

Un lion de gueules, couronné d’une couronne à perles d’or, tenant de la dextre une épée d’argent, garnie d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. familiales Arch. Lux. not. François, 1795, no 14: cachet de Jean-Philippe Eberhard, avocat à Luxembourg: testament 12-IV-1795).

Famille de robe dont le premier nom était Everard, germanisé au début du XVIII° siècle à Vianden, patricienne à Luxembourg et à Liège au XIXe siècle. Il s’agit de la famille du bourgmestre Théodore Eberhard, éteinte récemment (1974).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 333