Jungers, Jacques-Pierre-Louis

Ajoutons, pour être complet, que Jacques-Pierre-Louis Jungers, d’origine luxembourgeoise, obtint en Belgique concession de noblesse le 10-XII-1956, au port des

Armes:


D’azur au chevron d’hermines, accompagné en chef de deux étoiles, en pointe d’un glaive en pal, la pointe en haut, le tout d’or.

Cimier:

Une étoile d’or entre un vol d’azur.

Sources du Dr. Loutsch:

Voir R. de B.).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 466

Unbescheiden

Armes:


D’azur à un pentalpha d’or en pointe, accompagné en chef de deux étoiles à six rais du même.

Cimier:

Une des étoiles entre un vol parti (ou écartelé) d’azur et d’or.

Sources du Dr. Loutsch:

(Nouveau Siebmacher, X, Bürgerliche Wappen, t. 9, P. 12: Henri Unbescheiden, maire de Trèves, 1684, et t. 3, P. 33: Jean-Adam Unbescheiden, conseiller à Trèves, début XVIIIe siècle/Arch. Lux. not. Ordt 1714, no 10: Cachet de Philippe-Mathias Unbescheiden, 5-VI-1714, où le casque est couronné).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 776

Pfortzheim

Armes:


D’azur au chevron d’argent, accompagné en chef de deux étoiles (à six rais) d’or, en pointe d’un sénestrochère armé au naturel empoignant un foudre au naturel (ou un feu de gueules).

Cimier:

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./N./R./Arch. Lux. Chartes et Titres divers: Cachet de P.C. de Pf., 1759).

Sur cette famille, voir A.N.B. 1859 et 1884 et O.H. 1915, P. 337.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 639