Cons – variante

Armes:


D’argent à cinq roses de gueules.

Sources du Dr. Loutsch:

(N.)

La seigneurie de Cons-la-Grandville est située près de Longuyon (Meurthe et Moselle). Après l’extinction de la maison de Cons, elle a appartenu successivement aux familles de Warize, d’Espinal, de Custine (ce sont eux qui ont construit le très breau château Renaissance), enfin de Lambertye. Ces derniers résident toujours au château.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 299

Coppin

Armes:


De gueules à la croix d’or, onglée de quatre clous de la passion d’argent, accompagnée aux I et IV d’un cygne d’argent, becqué et membré d’or, aux II et III d’une fasce d’argent.

Casque couronné.

Cimier:

Un cygne de l’écu.

Tenants:

Deux sauvages au naturel, ceints et couronnés de feuillages au naturel, s’appuyant sur leurs massues.

Sources du Dr. Loutsch:

(H.A./K./N./Gourdet/R. de B.)
Cette famille du Luxembourg belge a donné deux branches: Les Coppin de Grainchamps et les Coppin de Falaèn. Titre de baron en 1755. Généalogie dans: A.N.B. 1853 et T., V. P. 477).

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 299

Copons

Armes:


De gueules à trois vases d’or, d’où sortent trois têtes de serpent de sinople.

Casque couronné.

Cimier:

Les trois têtes de serpent.

Support:

Deux lions couronnés, le premier de gueules, le second d’argent.

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux. Sect. Hist. Familles: Copons/Atienza: Diccionario Nobiliario).

Famille descendant de Don Ramon Mariano Hernandegildo Jose Maria Copons Boxados Falco y Sentmenat, ne en 1693 à Barcelone, qui épousa en 1737 Madeleine de Metzenhausen, dame en partie de Linster. Leurs descendants, porteurs du titre de marquis (quo jure?), ont fini par se fondre dans la paysannerie du village de Bourglinster.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 299

Contzem

Armes:


Un cor de chasse contourné.

Cimier:

Le cor de chasse entre un vol (le tout entre les lettres I C).

Sources du Dr. Loutsch:

(Arch. Lux.: Vianden).

Cachet de Jean Contzem, clerc-juré de Montjoie, 9 février 1626, qui reprend au nom de Maximilien de Rolshausen les fiefs dépendants de Vianden.

Zitiert nach (Quelle): A.L. Seite 299